Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2015

L'enquête - Le film

 L'affaire Cleastream, vous vous souvenez ? Vous vous souvenez de ces histoires de retro commissions sur la vente de frégates à Taiwan ? Le film repart du début de l'enquête de cet ancien journaliste de Libération Denis Robert, qui quitte le journal vu que son rédac chef refuse de publier un édito jugé un peu trop scabreux..

 On suit donc ce personnage, interprété de manière fort sympathique par Gilles Lellouche, qui va vite trouver appui en la personne du juge Van Ruymbeke, joué par Charles Berling...

 On redécouvre la société très opaque Clearstream, on se ballade au Luxembourg (toujours le Luxembourg....), une banque très spéciale (déjà son nom, une certaine forme de cynisme) aux mystérieuses transactions delétées par un ancien informaticien, avec un éditeur détourné de sa fonction d'origine, que retrouve le journaliste, qui lui explique comment on blanchit de l'argent à la barbe de pratiquement tout le monde...pratiquement, parce que l'argent de l'Affaire ne sombre pas dans la nature pour tout le monde...il provient de surfacturation de prestations (comme toujours), destinée à masquer des coms redistribuées à la fois à des décideurs taïwanais (qui n'hésiteront pas à faire disparaître ceux qui seront trop curieux) et à la fois, faites pour alimenter des partis politiques en France ou par exemple, la campagne électorale de Baladur..

 De Clearstream, on glisse tout naturellement vers EADS, le fournisseur d'arme, avec Iman Lahoud, l'ex trader, frangin du Directeur de la branche militaire dans le groupe, qui se vend comme un ancien spécialiste de transactions impactant l'argent de Ben Laden ..Echangeant le fichier récupéré d'un ancien consultant d'Arthur Andersen, la grande boite de consulting qui a audité Clearstream et qui a été obligée de cesser ses activités (because magouilles avec Enron) contre quelques tuyaux, le Lahoud va donner à l'affaire une tournure encore plus politique, passant du financement occulte à la manipulation de l'opinion ..une liste de noms en pleine bataille entre Sarkozy et De Villepin, ça peut le faire, quitte à bidouiller la liste au passage...bon, tu suis...sinon, laisse tomber le film, car l'Enquête est un thriller finalement assez proche d'un docu fiction, qui malheureusement, ne fouille pas assez de mon point de vue, les motivations de la petite bande Lahoud – Gergorin (ex patron d'EADS), Rondeau et toute la clique qui entourait De Villepin...

 A voir si on est intéressé et un peu au parfum de ce genre d'histoires...ah, pas terrible ce monde, hein, car au final, les acteurs de Affaire l'emporteront sur les beaux idéaux du petit journaliste, qui aura beaucoup laissé de plumes dans l'histoire....

 

 

Les commentaires sont fermés.