Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2018

Les impressionistes à Londres au Petit Palais

Pas de quoi fouetter un chat, avec cette exposition trop fourre tout (13 € l'entrée), qui s'étale sur plus de trente ans et qui n'est pas à la hauteur de ses espérances.

DSC06947.JPG

Carpeaux Orphelins de Paris 1871-72

Quoi de commun en effet entre Camille peinte par Monet en 1871, alors que ce dernier vient de l'épouser et fuit la guerre, et le Parlement de Londres, peint en 1903, lors d'un autre séjour du peintre, alors que Camille est morte depuis longtemps, que Monet est sorti de la pauvreté, que sa touche a changé tout comme sa peinture, qu'il vit à Giverny avec une autre femme et que ses thèmes ne sont plus les mêmes ?

meditation.jpg

Le-Parlement-de-Londres_artwork_illustration.jpg

On retiendra de ce patchwork globalement assez pauvre, qu'un artiste qui veut réussir est comme un busines  man, il cherche un public en adoptant un style local et en activant des réseaux pour vendre, comme Jacques Joseph Tissot, un français très britsh ( travaux pour le Vanity Fair, on ne lui repprochera pas), devenant James Tissot...

DSC06965.JPG

photolucydawkinsetsamuelcole-1531504930kg8n4-1280x962.jpg

Tissot (les adieux et Portsmouth

Mais bon, le Petit Palais est un endroit merveilleux à vister absolument....J'y prends toujours beaucoup de plaisir et en sortant, je suis tombé sur un tableau de Sarah Bernard, malicieuse et d'une nonchalance calculée, avec le regard du chien qui en rajoute, peint par Georges Clairin en 1876,

DSC06986.JPG

ce tableau fait face à celui d'une bourgeoise coincée et bien corsottée, dite la parisienne, peinte en 1883 par Charles Giron....

Etonnnant, la vie quoi....

DSC06984.JPG

 

 

 

Écrire un commentaire