Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2014

Un autre verre, SVP

Attablé à une terrasse à Beaune en Bourgogne, devant un verre de Chardonnay, je joue à l’anglais, enfin je fais semblant, ma femme n’ayant pas l’intention de commander une bouteille d’Aligoté, qu’elle viderait quasiment toute seule comme la plupart des anglaises d’âge mûr…car des britanniques, il y en a partout ici, le prestige des vignes et les vieilles demeures attirent….
La croissance de mon pays serait alors de plus de 3 % et je regarderais les franchies qui vendent leur pinard une fortune, deux fois plus cher qu’un vin américain….je me dirais en les voyant s’agiter pour te porter la note, qu’ils ont l’air moins malheureux que se raconte le Guardian, ou au bord de l’asphyxie, avec leur petit Président, plus fort au lit que pour stimuler la confiance en l’avenir de ses compatriotes, comme le dit le Financial Times…
Je suis en route pour la Suisse, là où on remet sur le tapis un salaire minimum à plus de 3000 €…oui, car en Suisse, on se demande si on peut vivre décemment avec moins de 3200 €, comme chez nous, Gattaz-vous-avez-demandé-le-fils-non-merci, voudrait bien faire sauter le SMIC qu’il juge trop élevé…sachant que pour un français 3200 €, c’est un salaire de riche…ça donne une idée du malaise…mais bon, chez nous on pense qu’un pauvre est moins pauvre qu’un anglais qui galère, comme on voit des rougeauds se finir à la canette de bière dans les films de Ken Loach, ou qu’un suisse un peu basané, qui n’a pas la chance de bosser chez UBS ou chez Nestlé, un pauvre bougre qui n’aura jamais d’autre choix que de vider les poubelles avant 7 h le matin pour ne pas être vu par des montagnards violents, qui n’aiment que les vrais blancs, la Suisse n’ayant pas eu la chance pour un français moyen d’avoir eu un Mandela comme Président ou d’avoir fait la révolution en 1789…en France, c’st bien connu, personne n’est vraiment malheureux, on est tous solidaires…
et puis nous, on a Ségolène, que le monde entier nous envie parce qu’elle va faire de la France le premier pays d’Europe en écologie, et le père Montebourg, l’abbé Pierre des entreprises en péril, qui va convaincre les boches d’aligner des tunes pour sauver Alstom, comme il a failli faire avec l’autre indien de Mittal, non mais …
Du coup, je vais tenter un verre de Savigny les Beaune pour oublier un peu la réalité et retrouver un peu de gaîté, un état pas très naturel chez moi, comme tout français au fond, pas si sûr que ça que tout ce qu’on raconte est vrai et que Hollande va pouvoir se représenter avec les honneurs en 2017…

Les commentaires sont fermés.