Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2014

Diagnostic et traitement

Les évenements au sud des Etats Unis sont souvent traités par les médias français avec un arrière goût vengeur, genre "regardez comment ces connards d'américains malménent leurs noirs, où au fond rien n'a changé depuis les années 60 (ce qui est faux), Obama n'étant qu'une sorte de traitre à ses origines"...

Pourtant, au lieu de faire les malins, il serait plus intelligent de s'interroger encore sur l'éternel problème du traitement des inégalités entre familles d'origine pauvre et familles d'origine riche, nous n'avons à mon avis, pas beaucoup les moyens de jouer au donneur de leçons, certes, on est plus laxiste en matière de sécurité, mais sur le fond, il suffit d'aller dans certaines banlieues, à Roubaix, à Marseille pour constater tristement nos échecs...

On sait aujourd'hui que les théories marxistes ne sont pas très efficaces, que la prise en charge par la société et par l'éducation de la jeunesse ne change rien, les enfants du VIéme arrondissement de Paris bénificieront toujours d'avantages par rapport à une classe de gamins provenant d'origines diverses, ne parlant parfois pas français à la maison, vivant dans des milieux défavorisés pas vraiment motivants, et n'ayant pas la chance de faire le tour du monde avec papa maman pendant les vacances. Même si Hidalgo créait des logements sociaux aux Champs Elysées, on déplacerait le problème, point...et si notre Etat continue à sombrer dans le socialisme, c'est le pays qui sera marginalisé.

Plus je vieillis et plus j'ai des doutes profonds sur de possibles traitements, par contre, je pense qu'on peut faire beaucoup mieux aux Etats Unis comme en France, en matière d'emploi et de comportement, mais n'en déplaise à Bourdieu, qui avait fort bien étudié la chose mais croyait un peu au Père Noel, l'inégalité fait parti de la nature humaine, au même titre que les capacités physiques ou sexuelles, qui sont données à certains au détriment des autres...et j'ai beau lire ce qu'on publie et enseigne sur le genre, je ne trouve rien de très pertinent, en dehors des constats, où là, on ne manque pas de littérature et de statistiques mettant en évidence les différences...le diagnostic est important, mais le traitement, c'est une autre affaire.

 

Les commentaires sont fermés.