Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2014

A Boulogne on reçoit plus de subventions qu'on paie d'impots ?

Ah, ces gens de la « vraie gauche », ils sont vraiment insupportables à mes yeux...dîner avec ces gens là, plus possible pour moi...à part parler culture, en cherchant toujours à te coincer avec des questions à la con « il est mort en quelle année Mozart ? », «  c'est de qui la sculpture devant le pont de l'Alma ? » on ne peut plus guère échanger sur rien...ces mecs là, on a l'impression que leur vie se limite à Questions pour un champion...et puis, c'est une manière comme une autre de ne pas parler des sujets qui fâchent...

politique,nord,culture

Les questions sur Mozart, c'est mieux que d'échanger sur le taux moyen de subvention par habitant à Boulogne sur mer...
La culture, ça évite de parler des millions de subventions que va encore donner Hollande à son ancien ministre des transports...après avoir récupéré du pognon public et européen pour moderniser les aquariums de Nausicaa, après les subventions dépensés bêtement pour sauver une énième fois un port en déconfiture sans aucun résultat, près le 3ème IRM, c'est maintenant les HLM qu'on va rénover avec un chèque de 170 millions, plus du blé pour un funiculaire (???), des navettes fluviales, des vélos....avec 25 % de chômage, tu imagines la ville sans aide de l'état....et après, on dira que Hollande n'est pas de gauche ?...car ce n'est pas tout d'avoir des aides,(ce plan est le premier volet d'un plan paru mi juin qui est très ambitieux, allant jusqu'à l'aide aux familles, des aides en éducation, en création d'emploi, etc....), encore faut-il des compétences, ne pas avoir la haine des entreprises privées de luxe, de ceux qui en veulent et ne pensent pas comme eux, en voulant rester "entre soi" pour se maintenir entre "bonnes personnes"...on se croirait en RDA (car si on peut approuver le principe, on peut douter de la mise en œuvre)...

Donc, on préfère t'interroger avec des questions à la con, histoire de meubler la conversation, c'est le fond de commerce de tout ce qui s'apparente à un petit prof bien socialiste qui a raté l'agreg...ces gens là ne supportent pas l'évaluation pour eux, mais ils ont toujours envie d'évaluer les autres...une manière probable de tenter d'affirmer leur supériorité, sans compter que la culture c'est très relatif, et quand tu les emmènes sur un terrain un peu hors des classiques du référentiel enseignant, sur des sujets économique (« ah, comme c'est vulgaire l'économie »), ou un peu compliqué, il n'y a plus personne...il était catho ou protestant Rembrandt ? Et Adam Smith, il préconisait quoi au juste ? Et la retraite en Allemagne, ça marche comment ? Tu trouves normal qu'on entende pas beaucoup la gauche défendre Philippot du FN pour ces scandaleuses révélations manipulatoires sur sa prétendue homosexualité (car si je ne partage pas les idées du FN, je trouve honteux ce genre de manip journalistique) ?

Normal, quand tu as passé ton existence sans rien connaître d'autres que l'Administration, tu crois que la vie se gère comme dans une cour de récréation : silence dans les rangs, restez groupés...Mohamed et David, vous arrêtez de vous chamailler....Karim, tu peux arrêter de tenir Aurélien par la main, vous vous croyez où ? Farida, tu retires ton voile ou je demande ton exclusion..des petits esprits, qui survivent souvent grâce à leur kiné ou leur psy....

politique,nord,culture

Bref, insupportable, je vous dis...donc, un conseil, en cette fin d'année, fuis les ces gens là si tu veux passer une soirée tranquille....laisse les entre eux, les humanistes, ces grands donneurs de leçons...ils vont bien finir par disparaître...on en viendrait presque à rêver d'euthanasie sans limite....

 

Photos : Le 16 décembre à Boulogne sur mer, dans le quartier du Chemin Vert,  pendant la visite de François Hollande (je ne faisais pas parti des invités à la table ronde., je n'ai pu voir que la vingtaine de cars de CRS qui surveillaient les intrus, toujours prets à embarquer un opposant qui crie un peu fort...)

 

 

Les commentaires sont fermés.