Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2015

La galette est-elle encore des rois ?

roismages.jpg

La galette est-elle encore associable à la fête de l'Epiphanie ?
Petite anecdote en ce début d'année (déjà?)...ce matin, je suis allé acheter une galette (des rois?) chez un des nombreux boulangers d'origine maghrébine, qui remplacent petit à petit nos anciens marchands...dans ma banlieue pourtant plutôt chic, c'est 100 % de ce type de commerce qui a basculé depuis un mois...

Détail intéressant ....la couronne n'évoque plus les rois mages, mais les Trésors d'Egypte....et la fève est un oiseau mythologique au manteau d'or (Horus, Ré ???...)...par ailleurs, la plage de vente s'allonge de décembre à fin janvier...

Je ne suis pas un spécialiste (loin de là), je me souviens vaguement que Joseph et Marie ont du fuir Bethléem pour l'Egypte, afin d'échapper au vilain Hérode...

Je pense qu'on est tout doucement en train de modifier un peu l'histoire située jadis sur des terres déjà convoitées de Palestine, racontée habituellement par les catholiques  (où est la Vérité de cette histoire et faut-il y rattacher la tradition de la galette ?)....en tous cas, je trouve cela pas si anodin que cela...

Je vais faire mon Zemmour, ou alimenter les théories de la britannique Bat Ye'Or, en rappelant ici le sens donné à l'Epiphanie par la Conférence des Evêques de France

"Dans le vocabulaire chrétien, ce mot désigne les manifestations de Dieu aux hommes, en la personne de Jésus-Christ et plus précisément, sa venue dans le monde en un temps historique donné. C’est le sens profond de la fête de l’Epiphanie qui, avec l’évocation des mages venus d’Orient, rappelle également la dimension universelle du message évangélique"

Certes, tout ceci n'est que détail et cela fait bien longtemps que les fèves de rois mages ou de santons ont migré en Donald ou autres symboles laïcs....néanmoins, quand, pour des raisons commerciales, face à une certaine vacance, une culture s'empare d'une symbolique appartenant à une autre culture que la sienne, en affichant ouvertement une origine autre (elle aurait tord de s'en priver), on peut se poser des questions sur ce que deviendra cette fête d'origine catholique à terme....on va me dire, c'est comme une langue, il faut que cela évolue...oui, ben réfléchis quand même...

 

Les commentaires sont fermés.