Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2015

Et si on était en guerre contre la France ?

On est en guerre ? Mais on est en guerre contre qui ? Contre nos enfants de France ? Enfin, d'autres enfants, des français qui sont certes peut être allés se former en Syrie ou en Iraq, mais eh, bonhomme, ils viennent d'où ? De Courcouronnes, de Drancy, de Chartres, de Bobigny.de Montreuil, de Strasbourg, peut être que certains vivaient en Belgique, mais oh, ils parlaient français et ils avaient séjourné en France., certains avaient même travaillé en France..

Et si on était en guerre entre français, avec d'un côté une Génération Bataclan, comme dit LIbé, celle qui peut profiter de la culture parisienne, aller boire des pots dans les troquets branchés du 11ème, aller voir des matchs de foot au stade de France une Génération de jeunes filles et de jeunes mecs qui travaillent, qui sont étudiants, qui bossent avec plaisir comme graphistes, journalistes, DirCom ou Dir Artistiques, des gens qui vont aux Nuits Blanches, qui fréquentent des expos, qui racontent entre potes leurs voyages au bout du monde, en sirotant une bière et en lisant Libé...et de l'autre, on a ceux qu'on n'a pas su intégrer, ceux qui crèvent dans des banlieues pourries, des frustrés, des loosers, que des fous d'un Dieu qui est en fait un Diable, un jinn comme on dit dans l'islam, manipulent et sortent de leur solitude et de leur désespoir afin de les faire croire qu'ils pourront donner un sens merveilleux à leur vie...

Mais bonhomme, au lieu de balancer des missiles à tout va pour frapper on ne sait quoi, où personne ne nous suivra vraiment*, on pourrait peut être s'interroger sur cette France, qu'on a laissé pourrir depuis allez, 40 ans.

Pourtant, on a mis des moyens, on a mis en place sous différents gouvernements des politiques de la ville, dirigés par des gens dont c'était parfois le métier...alors, ça cloche où ? C'est peut être le logiciel à la française qui cloche..Fleur Pellerin veut déjà renforcer la culture, probablement en puisant dans la poche de la Génération Bataclan pour faire qqs concerts de rap...c'est de la formation qu'il faut, de la vraie, pas de la formation poubelle, de la formation qui mène à l'emploi, pas de la formation pour faire baisser les chiffres de Pôle Emploi !!! Car seul l'emploi est la SOLUTION...mais pour cela, il faut déjà admettre l'économie de marché...dur, dur pour un vieux mec de gauche

C'est peut être plutôt cela qu'il faudrait chercher avant de faire de ce pays une nouvelles Algérie où des bombes faisaient tous les jours 100 morts à la fin des années 90...

Ne nous trompons pas de cible, avant qu'il ne soit trop tard, car c'est plutôt à la pauvreté de notre économie qu'il faudrait faire la guerre.

* A l'étranger, on ne reconnait pas la France, pays des Lumières. On ne gagne pas avec la haine, en mobilisant 115 000 hommes...la beauté d'une civilisation est dans la flexibilité de ses stratégies et dans l'autocritique, rappelle Die Welt, qui plaide pour la paix et l'analyse. L'Allemagne a fait le choix de la neutralité pacifique et ne s'engage plus dans des combats et l'Angleterre remet en cause la légitimité de cette action (Daesh n'est pas un Etat et donc on ne peut pas parler de légitime défense, surtout quand ce sont des français qui opèrent - lire le Guardian hier)

Les commentaires sont fermés.