Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2016

Im falschen Land (dans le mauvais pays)

3-format2005.jpg

Vous intégrer ? « Das ist eine Pflicht » (Ceci est un devoir)…. « sinon, vous êtes dans le mauvais pays » , ainsi s’exprimait Angela Merkel hier soir dans un meeting électoral de soutien au candidat CDU (le parti d’Angela) dans le Bade-Wurtemberg, à Haigerloch (60 kms au sud de Stuttgart), en s’adressant aux réfugiés.

Alors que le Parti Conservateur (tout comme le SPD, la gauche socialiste qui partage le pouvoir avec la droite) devrait enregistrer un recul important dans les élections régionales dans trois Landers en Allemagne,  (un mini test pour la Chancelière), Merkel ne lâche pas le morceau, tentant de jouer sur tous les registres…

L’AFD (Alternative pour l’Allemagne), le parti de droite nationaliste, pourrait faire un assez bon score (tout est relatif, il n’est pas encore au niveau du Front National en France), séduisant comme ailleurs les jeunes. Un sondage indique que 30 % des moins de 30 ans sont séduits par AFD, essentiellement à cause du chômage (eh oui, tout n’est quand même pas si rose en Allemagne) et de l’argent qui serait trop consacré aux réfugiés…du coup, combattant l’euro et l'ouverture des frontières, AFD est vu comme le seul parti qui offre des perspectives optimistes à une jeunesse qui n’a pas non plus tant le moral que ça chez nos voisins. Les jeunes mères de famille craignent aussi pour leur sécurité depuis Cologne, et pour leurs enfants, les services de santé étant comme ailleurs en Europe, de plus en plus débordés….et là, encore de citer, l’argent qui est plutôt consacré aux syriens qu’à recruter des médecins ou des policiers.

Une journaliste qui a enquêté auprès des partisans d’extrême droite se demande s’il faut vraiment enseigner l’allemand aux migrants…en fait, c’est peut être aussi bien qu’ils ne comprennent pas tout !!! En effet, de nombreux journalistes allemands commencent à prendre peur, vu le niveau de la contestation, qui est souvent plus que ras des pâquerettes...on dépasse les limites, semble être un sentiment partagé par beaucoup de commentateurs. Rappelons qu'en Allemagne, il existe d'autres partis d'extrême droite que AFD (Pegida, Legida, sous oublier les neo nazis...), des partis où la haine se déchaine de plus en plus, envers les politiques comme envers les étrangers ou l'Europe...

Image : Manifestation anti Merkel (Get lost : je propose "casse-toi !" comme traduction)

Les commentaires sont fermés.