Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2016

SNOWDEN le film....la NSA pour les Nuls

960834-sacha_01710jpg.jpg

En France, aujourd’hui, nos vieux critiques n’aiment pas ce genre de cinéma…les tribulations d’un geek conservateur de droite (gros péché pour un critique français, genre Libé, Télérama, Le Monde…)  qui devient lanceur d’alerte en révélant les écoutes de n’importe qui par la NSA, ne méritent visiblement pas un tel film pour ces gens là.

Le type est « psychologiquement trop fragile » (il a des crises d’angoisses et fait des crises d’épilepsie) pour Libération, qui n’aime pas le personnage à l’évidence…s’ils révélaient au monde ce que Snowden a révélé, je voudrais bien les voir, moi les petits mecs de Libé…et puis il aime les palaces et les villas à Miami (pas bon, coco, une grosse faute, pour un journaliste de l’hexagone, qui se contente de son petit appart de 80 m2 dans le  20ème arrondissement, parce qu’il ne gagne que quelques milliers d’euros).

Télérama non plus n’aime pas ce mec, qu’il voit aussi comme un naïf…ah les libertés, c’est si peu important à côté de l’égalité….puis tout le monde sait que quand ton ordinateur se rallume tout seul à 3 heures du matin pratiquement tous les jours de la semaine et que ta box s’affole, ce n’est pas grave, tu n’as rien à cacher…C’est marrant, pourtant les mêmes cons de gauchistes défendent très forts Informatique et Liberté, qui a, à peu près la même efficacité qu’un coffre dont tout le monde aurait le passe ou s’énervent quand ils pensent que les russes écoutent les communications avec des antennes cachées dans les bulbes de la nouvelle église orthodoxe de Paris (il y a longtemps qu’on n’a plus besoin de cela pour hacker un pays et sa diplomatie)…

Bien sûr, il y a des aspects du scénario qui sont de pures fictions…on ne recopie pas aussi facilement les fichiers sensibles sur une carte SD (depuis 2008 en gros, avant oui, je n’en dirai pas plus) dans un site ultra sécurisé, où cela sonne de partout quand tu branches un périph externe sur le réseau, mais bon, il faut bien faire avancer l’histoire sans rentrer dans des détails techniques (déjà qu’il y en a la moitié qui ne suivent pas). Enfin la vie  sentimentale du mec n’est pas très fun pour le Monde…ben oui, Snowden est banal…comme dirait Beigbeder qui s’y connait, les informaticiens ne sont jamais des grands baiseurs….

Il y a un argument que je veux bien entendre, c’est que le documentaire Citizenfour qui traite du même sujet (que je n’ai pas vu et qui a eu un Oscar) était bien meilleur…Il y a des sujets qui ne méritent peut être pas la fiction, enfin, Snowden est loin d’être nul et Oliver Stone vaut bien autant que beaucoup de réalisateurs français…Pour moi, c’est film pédagogiquement bien fait, malgré les ellipses et les impasses , Joseph Gordon Levitt est très crédible en Snowden et cela se regarde comme un thriller. Pas si mal...

18:23 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire