Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La lenteur française ? Une culture de l'irresponsabilité

Ah le déclassement français, cela va devenir un marronnier dans la presse. Comment pouvons-nous être autant à la traine sur le plan de la vaccination, Christine Ockrent de mémoire, s’indignait ce matin, du fait que nous n’aurions que six super congélateurs en France en état de marche.

La presse pointe notre administration trop bureaucratique, trop lente, trop désorganisée, trop arrogante, incapable de se remettre en cause. Je finis par trouver cela drôle…C’est drôle qu’on s’en étonne que maintenant…

Etrangement on ne parle jamais de la méthode, ce process aux multiples validations fierté de notre culture nationale, celle de l'irresponsabilité de l'Administration..

Je me doute qu’on a trainé car il a fallu faire mille réunions à l’ARS, à la CPAM, au siège des EHPAD, en convoquant le Syndicat des médecins coordinateurs, sans oublier le représentant du Bureau des Médicaments, le Délégué Régional chargé des Dispositifs médicaux, le Coordinateur Local des Infections, le Planificateur Chargé des Politiques Vaccinales, le Fonctionnaire de la Mission Régionale d’Appui aux ARS, avec la présence indispensable du Chargé du Respect de la Démocratie Sanitaire, le Délégué de la Division Ethique Chargée du Droit des Usagers, le Bureau des Risques Infectieux, celui qui est chargé des Crises, sans se passer du nécessaire Responsable de la Coordination Sanitaire (ne pas confondre avec les Politiques Vaccinales), avant que chacun ne fasse un rapport au supérieur (peut être en vacances en cette période), qui lui-même est le seul à pouvoir rendre compte à l’échelon ministériel qui donne son accord…Subsidiarité, répartition des responsabilités et démocratie, vieux…

Idem avec les personnes âgées en EHPAD, car cette culture infiltre tout…Il faut d’abord un entretien de pré information, si la personne est incapable de décider, on fait appel aux enfants, mais attention, qui est le tuteur légal de la grand-mère…Papiers s’il vous plait…Attestation d’Incapacité de la mémé, signée par le Médecin Coordinateur et contresignée par la Directrice, pour le Tuteur, Photocopies d’Habilitation à la Représentation Juridique certifiées par le Tribunal d’Instance de moins de trois mois, copie de la carte d’identité qui doit être valide, et attestation de domicile, puis validation, transmission aux autorités compétentes et retour à la Directrice de l’établissement qui doit faire aussi signer la Cadre de Santé et le médecin chargé de suivre la grand-mère qui fera la piqûre, qui lui-même devra fournir un papier attestant qu’il est bien compétent pour effectuer le Protocole, avec un Représentant de l’ARS qui doit contrôler que le produit est conforme,…Après, seulement, on peut envisager de vacciner…Sauf que comme on ne dispose pas de super congélateurs localement et que les vaccins ne sont plus valables vu le temps passé, car ils sont dégelés depuis plus de cinq jours, il faut renvoyer un formulaire CERPA pour s’inscrire à une nouvelle fournée, et reprendre en partie tout le processus, etc…

Trois cent vaccinations en une semaine, je trouve que c’est déjà un exploit….A mon avis, le Gouvernement nous ment sur les chiffres….

 

Écrire un commentaire

Optionnel