Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2014

Le bal des paumés

Ah, la France, pays de la méditation orgasmique, des manifs merguez et des écologistes aux lunettes rouges…
Arrête ton frenchbashing, Lazor, vis en Allemagne, en Angleterre, en Suisse, aux Etats-Unis…la vie n’y est pas si rose et dans ces pays, l’injustice y est bien plus forte….
Je la connais votre chanson… les gens de gauche ont si peu d’imagination et sont si bien formatés qu’ils répètent toujours le même catéchisme…
Evidemment que la vie n’y est pas la même, sinon, je ne vois pas au nom de quoi les choses seraient différentes…Certes, on peut trouver dans ces pays des emplois non qualifiés très mal rémunérés (encore que certains boulots en temps partiel chez nous n’offrent pas non plus de quoi se payer de la bouf non industrielle à base de viande trafiquée), certes, la retraite y est en général plus tardive ou moins assujetties à des allégements pour enfants, maladie, ou autre baliverne socialiste, certes les indemnités de chômage et ses conditions d’accès sont plus draconiennes et le retour à l’emploi y est souvent plus directif, etc…mais c’est surtout l’état d’esprit de ces pays qui est assez différent.
Là où le mot inégalité n’est pas considéré aussi déplacé qu’un viol d’enfant par un vieux curé en manque affectif, c’est vrai qu’un médecin, un prof. ou un informaticien y seront bien mieux payés et mieux considérés qu’un ouvrier qui comble ses revenus avec du travail au noir….
Là où les impôts servent à rémunérer des politiques qui se branlent à découper des régions, en veillant à satisfaire une ancienne compagne ou un ami de toujours (c’est marrant, même les picards, les normands ou les bûcherons des Ardennes n’ont voulu coucher avec les chtis cons du nord pas de calais), c’est vrai que nos services public sont tellement de qualité qu’il faut aller se faire chier huit heures aux urgences pour soigner la diarrhée de mamy ou calmer une rage de dent.

Non, le problème chez nous, c’est le logiciel de base, pardon aux petits profs qui ne suivent pas, le socle des valeurs… car tous ces pays de culture protestante, ont gardé ce que Weber décrivait très bien dans son œuvre, à savoir une capacité, que dis-je, un devoir, à se prendre en charge.. 
Sans faire trop café du commerce, car les généralisations dans ce domaine font souvent blablabla, on peut quand même avancer qu’il y règne une forme d’ordre, d’autorité, qui fait que on ne ressent pas ce laxisme, cette résistance à tout changement, cette déprime collective qui nous caractérise tant..
S’accepter, vouloir être autonome, être combattant, y compris quand le challenge semble impossible, sont des qualités qui ont quand même fait que nous devons la liberté à des britanniques, souvent volontaires, face à une défense allemande d’une extraordinaire efficacité, alors que notre pays avait fuit sur les routes devant l’occupant pendant l’exode et se réjouissait en 1940 de ne pas aller se faire tuer à la guerre, quand Pétain a signé la collaboration…en cette veille de 6 juin, on peut méditer sur notre idéalisation de l’égalité et sur la valeur réelle (ou rêvée) de notre amour des droits de l’homme…il serait peut être temps de se secouer, non ?....

Les commentaires sont fermés.