Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2014

Le pays du flou, le pays des loups

Dans ce pays, on entretient volontairement le flou, pour éviter d’aborder les questions qui fâchent, en laissant les loups faire leur petite cuisine improvisée, en garantissant à ces élites, un très bon niveau de vie…ne sachant plus comment prendre la plupart des dossiers, nos politiques, bien entraînés à la production de discours et à soigner leur communication, jouent au bonneteau avec la protection sociale, les patrons, la culture, etc…
On a par ailleurs, beaucoup entraîné le peuple au manque d’exigence, à ne pas trop s’occuper d’économie, ce qui arrange bien les loups du public comme du privé, de droite comme de gauche.
Alors que la France est face au mur dans de nombreux domaines, on fait de la grosse caisse…car si on réduit les charges et les cotisations pour aider les entreprises, comment on gère la Sécu ou les retraites ? Faut-il encore vanter notre système issu de la Résistance, alors que petit à petit, on renie les engagements en transférant les dépenses vers des mutuelles ?
Faut il faire le beau avec notre système de retraite par répartition, sans oser évoquer par dogme, d’autres solutions mises en place dans la plupart des pays européens, alors que déjà en 2018, on prévoit une faillite de l’AGIRC, qui constitue la moitié de la retraite d’un cadre (l’ARCCO suivra) ? etc…
En ce moment, le Louvre Lens, expose (gratuitement) les acquisitions faite par la région Nord Pas de Calais depuis 30 ans…la publicité présentant cette initiative, largement relayée par la presse et les SI locaux, qui sera visible jusqu'au 1er juin 2015 ( ???) ne fait pas dans la dentelle (de Calais, bien sûr) pour évoquer la volonté des organisateurs de mettre en valeur la richesse et la diversité des collections de la région, avec panneaux présentant le processus d’acquisition et louant le sérieux de la démarche des fonctionnaires chargés de cette mission…sauf que le Ministère de Filipetti et Percheron (Président de Région) ont réduit pratiquement à 0 les budgets d’achats d’oeuvres, préférant favoriser le spectacle vivant, afin de calmer les intermittents et occuper les gueux avec des danses folkloriques ou du rap dans les banlieues…car dans l’expo, il faut retenir le « acquis depuis 30 ans », ce qui permet de masquer la fin des investissements, en faisant encore rêver les quelques péquins petits profs pas trop regardant, qui feront le détour par la zone de précarité où est installé le Louvre Lens, superbe vaisseau, dont on ne tardera pas à découvrit qu’il coûte beaucoup plus qu’il ne rapporte et que c’est un gouffre financier….mais cela permet aux loups de faire croire à ces beaufs vaguement instruits déguisés en intellectuels, que la culture est notre pétrole, c’est l’essentiel, et qu’on éduque les plus malheureux pour les élever, …

Les commentaires sont fermés.