Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2014

Internet pour les pauvres

Je rencontre autour de moi de plus en plus de gens qui galèrent avec leur informatique, il faut dire que les attaques de malwares (que ne détectent pas les anti-virus, dont il y aurait beaucoup à dire sur leur efficacité) sont de plus en plus nombreuses, tout comme les incursions de spyware, et possédant 4 ordinateurs (dont un Smartphone), je vois bien que le temps que je passe en maintenance croit de plus en plus et je n’ai pas toujours la compétence qui va bien. J’ai de plus en plus le sentiment que sur ces machins connectés qui nous sont devenus indispensables, c’est la guerre entre pays émergents et pays riches, pauvres et moins pauvres, voire extrémistes de tous bords ou pas, qui s’y joue de façon croissante, en arrière plan de nos écrans, au détriment de la santé de nos petites données et de nos hébergeurs, nos OS, nos navigateurs, qui sont souvent des passoires.

Google, qui est un acteur majeur, signale sur son site, qu’il est en train de favoriser progressivement l’HTTPS sur son moteur de recherche, « au fil du temps, nous pouvons décider de le renforcer, parce que nous aimerions encourager tous les propriétaires de site Web à passer de HTTP à HTTPS pour maintenir la sécurité de tous sur le web ». Plus clairement, cela signifie que Google, comme il le fait déjà de manière payante, pourrait ne faire apparaitre en résultat de requête de recherche, que ce qu’il a envie de mettre en avant…

Etant bénévole avec des auto-entrepreneurs, qui passent un temps fou à faire la promotion de leur service ou de leur produit sur des sites web, dont l’hébergeur est souvent gratuit ou peu cher, je vois bien qui si vous interrogez sur Google leur nom de site en indiquant la ville, ce dernier les trouve de moins en moins, voire plus du tout.

On peut donc imaginer assez facilement que dans un avenir plus ou moins proche, on aura internet  pour les pauvres et internet pour les riches…aux pauvres mecs, comme moi ou vous, qui ne veulent pas dépenser des fortunes en informatique, les jeux, les virus, les attaques de compte, la publicité envahissante, la fuite des données exploitées ensuite je ne sais par qui, les arnaques, l’information banale, voire fausse, mais gratuite fournis par nos quotidiens ou autres fournisseurs pseudo culturels, aux pays riches et à leurs membres les plus fortunés la sécurité, l’information de qualité, etc…

Ah, tout a un prix, contrairement à ce que pensent souvent les petits cons de gauche, qui s’imaginent qu’on peut échapper à un environnement libéral international…

Les commentaires sont fermés.