Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2014

La rentrée

Ca sent la rentrée...les commerces vont ré ouvrir, Paris va à nouveau se remplir, les jours commencent à raccourcir et il fait frais le matin, c'est clair, la France va sortir de son sommeil et va de nouveau devoir faire face à ses démons.

Et puis, il va falloir vite faire les courses pour les gamins, se procurer gomme et crayons de couleurs, rapporteur et papier millimétré.

Je me suis amusé à télécharger quelques listes de fournitures, rien ne change...à l'ére de la mondialisation et du numérique, j'ai l'impression qu'on applique toujours les principes de l'époque de Ferdinand Buisson, comme si les enfants issus de dizaines de nationalités qui se retrouvent assis l'un à côté de l'autre n'avaient aucun impact sur nos dirigeants, et comme si les tablettes et internet n'existaient pas...

Ah, le mamouth éducation, qui ne fait plus baver personne, ni maître ni élèves et qui coûte si cher....si on pratiquait des tests genre ceux qu'on faisait aux trois jours il y a vingt ans, on révélerait l'énorme scandale de ce système qui produit de si piètres résultats, et qui n'est pas égalitaire du tout...car comment enseigner une Histoire qui ait du sens, à des ados venus de Chine ou du Mali en guerre, comment préparer à l'emploi des bataillons de pauvres bougres en tentant de leur faire faire en math des choses qu'ils ne referont jamais de leur vie, tout en ayant passé trop vite sur des calculs de % qu'une majorité de français ne maitrisent toujours pas....

Il faudrait personnaliser l'enseignement, fonctionner avec des objectifs plutôt qu'avec des notes ou des lettres, travailler par projets avec des petits groupes sans chercher à donner le même socle à tous, quitte à passer plus de temps pour apprendre bien à lire pour ceux qui ont du mal et quitte à bruler les étapes pour ceux qui s'ennuient...et puis, cesser de croire que tout se joue en formation initiale, disposer d'une formation permanente digne de ce nom...

Il faudrait probablement ré organiser tout, je pense même qu'on ferait des économies pour de bien meilleurs résultats, en divisant les profs en deux corps, des tuteurs, qui suivent individuellement des enfants et des experts qu'on pourrait joindre à distance pour travailler sur des projets trans disciplinaires...et utiliser le numérique bien plus qu'on ne le fait, profiter au contraire de cet extraordianaire outil pour donner envie, pour être au plus près des aspirations et des rythmes de chacun, tout en étant ouvert sur le monde...

Mais je suis fou, un cinglé irréaliste...allez va... prends tes gommettes et sort ton cahier vert à petits carreaux, je vais vous dicter un énoncé et silence, s'il vous plait...

Les commentaires sont fermés.