Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2014

Cuvillier fuit le cénacle parisien

Cuvilliers, qui a décidé de ne pas être au gouvernement Valls II, s'est expliqué dans la presse. Sans trop trahir sa pensée, je crois qu'il a voulu cesser d'exercer sa fonction parce qu'il sentait trop de décalage entre le "petit cénacle parisien" qui veut continuer sur un type de cap libéral, réformateur, et ce qu'il vivait, lui, quand il retournait chez lui chaque WE à Boulogne sur mer, estimant qu’on n’avait plus besoin de lui là bas que dans son ministère. Connaissant bien les deux lieux et partageant moi aussi, ma vie entre la région parisienne et Boulogne, je suis d'accord avec lui au moins sur ce point : il y a un fossé immense entre les deux. D'abord, parce qu'à Paris, globalement la crise n'est pas la même, avec un chômage qui est trois fois supérieur sur son "territoire" et on ne ressent pas le même désespoir à Paris qu'à Boulogne, parce qu'il y a des entreprises performantes, de l'innovation, ça bouge, et puis, la capitale a intégré, même s'il y a beaucoup de progrès à faire, la mondialisation, ne serait-ce parce que c'est la ville la plus visitée au monde...

Alors, faut il comme il le dit, parce qu'il a surtout chaud aux fesses et qu'il a peur que le Front National lui prenne sa place dans sa ville, faire un grand plan d'urgence pour aider, aider encore et toujours sa commune...jusqu'où, Mr Cuvillier, cette politique de la subvention, alors que vous êtes maire depuis douze ans, que vous avez fait venir chez vous presque tous vos collègues et Hollande, pour essayer de récupérer des sous, des chantiers ou des IRM, que votre port à l'abandon régresse de jour en jour et que vos mensonges et promesses non tenues sont rapportées à tous les coins de rue. Avec vous, c'est toujours la faute des autres, le port vide, c'est à cause de la Chambre de Commerce, les pécheurs, c'est de la faute des quotas et des scandinaves, Nausicaa qui est en train de perdre de l'argent, c'est de la faute de la Cour des Comptes qui trouve votre projet de rénovation plus que douteux et de je ne sais qui, qui a piqué dans la caisse un demi million d'euros par internet interposé…. et vous, qu'avez vous fait comme ministre des transports, vous qui n'avez cessé de hurler contre l'héritage de vos prédécesseurs, vous qui voulez toujours des aides de l'Europe pour financer vos projets,  vous vous sentez bien là dans votre costume, responsable, et tout et tout,  en laissant en plan des dizaines de dossiers, parce que l'ambiance du Bd St Germain vous pèse, que Valls n'est pas aussi bonne pâte qu'Ayrault, que Royal vous agace, et que Hollande ne vous parle plus  :  on en est où avec l'écotaxe qui va nous coûter un max, avec le canal Seine Nord toujours en plan, avec My Ferry Link et les anglais, avec la SNCM, avec la réforme de la SNCF, avec la transition écologique dans les transports, etc....

Qu'avez vous installé comme mentalité dans votre commune, où vous avez la main sur tout, ou rien ne doit se faire sans vous, une ville dont le seul mérite reviendrait à ses jardiniers, et à certes, votre gestion de petit père pénard, bien économe, sans investissement, où rien ne bouge...une ville dans laquelle vous ne cessez de faire croire que l'on peut vivre bien, simplement en se serrant les coudes à vos pitoyables fête de la mer et du hareng saur, en entretenant ce petit esprit bien provincial, montrant toujours du doigt Paris, où ça pue et où coure tout le temps...

Oui, il courent les parisiens et ils ne s'amusent pas, pour aller bosser, avec des trains qui ne marchent pas bien, des voies non entretenues, quand il y a de la neige le lundi matin, que la 118 est une patinoire et que vous êtes encore à Boulogne comme il y a deux ans, ou de la pollution et que vous réagissez trop tard...car à part demander des rapports à la SNCF sur l'état des lignes, à la météo, à l'aviation civile,  vous avez fait quoi de concret pour améliorer la vie des transports des français, vous qui refusez toute augmentation du prix des billets de trains et qui avez une trouille bleue des syndicats avec qui vous cherchez toujours à faire copain copain...

Alors, cela suffit...Mr Cuvillier, arrêtez de pleurer et assumez votre échec, votre incapacité dans tous les domaines, votre démagogie et votre faiblesse à Boulogne ou comme ministre, au lieu de faire, encore et toujours des grands discours pour sauver votre peau, la seule chose que vous savez faire  !!!!


 

Les commentaires sont fermés.