Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2014

Le social à la peine

Le social dans ce pays me fait toujours sauter au plafond...bien sûr, les gens qui travaillent dans ce secteur, le font souvent avec beaucoup de dénouement...bien sûr, on me dira que je suis toujours en train de râler, mais râler, c'est aussi ma manière d'exister..

Je passe sur l'éducation et la formation, qui sont devenus chez moi des sortes de marroniers, enfin, c'est le nerf de la lutte contre le chomage, surtout la formation...et qu'aura fait la gauche, à part renforcer les contrôles ?

J'évoquais la semaine dernière les personnes âgées, en particulier, j'insistais sur le fait que les foyers logements comme les EHPAD ont souvent bien progressé sur le plan de la gestion, de la sécurité, et de la communication, mais sur le plan humain, je continue de penser qu'on a plutôt régressé par rapport aux années 70.

Aujourd'hui, on parle beaucoup du maintien à domicile, mais concrétement, comment cela se passe quand tu as 80 ans et que tu commences à être à la peine pour te laver, pour mettre des bas ou pour faire tes courses  ?

C'est sur le médecin que reposent la plupart des décisions, mais le toubib, qui hésite de plus en plus à se déplacer, ne se sent pas rémunéré pour jouer un rôle de conseil et pour déclencher des visites d'infirmier à domicile, pour commander fauteuil et engins divers style déambulateur, traine les pieds, surtout quand on lui cherche des poux sur sa feuille d'impôts, ça n'encourage pas....alors, il se passe quoi, c'est la famille ou les voisins qui doivent agir ? sauf que ceux-ci n'ont pas obligatoirement les compétences, la connaissance des mesures possibles, les clés pour trouver le bon service de proximité et le pouvoir nécessaire pour définir ce qui est pris en charge par la SS et ce qui ne n'est pas.

Et je pourrai continuer mes énumérations...pourtant, on dispose de tous les outils, souvent de tous les rapports, alors, il est où le problème ?

Du côté des politiques et de notre rapport à l'Etat ? C'est probable...car il faut en finir avec ses conneries de droite symbole du fric et de la gauche symbole de l'humain, d'un Valls qui ne serait pas de gauche, et puis, le côté pyramidal, on dirait qu'il n'y a que Marisol Tourraine qui bosse et sur qui tout repose, mais il y a des cadres à ce que je sache, est-on obligé d'attendre l'impulsion du ministère pour chercher à mettre en place des vraies plate formes ou pour réformer en profondeur.....C'est un peu facile de dire que tout est de la faute à Hollande ou Sarkozy....Mendes pointait en 1950 l'incapacité des français à s'organiser, on a vu de ce qu'on a fait de Mendes...mais qu'est ce que c'est que ce pays de fous furieux, qui n'est pas digne de figurer parmi les grands....Pas étonnant qu'on n'ai plus confiance en personne, moi le premier..

Les commentaires sont fermés.