Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2014

Montbeliard

Etape à Montbeliard...cela a du être une jolie ville à une certaine époque...il reste de beaux monuments, très typiques, mais les boutiques de téléphonie envahissent tout...il a raison Jack Lang que j'écoutais en voiture ce matin à la radio, la France devrait protéger davantage son patrimoine de base...on est entouré de pubs, d'immeubles affreux et de constructions douteuses..les villes se dégradent souvent bêtement.

Quand j'étais jeune, j'ai travaillé comme éducateur en semi liberté à deux pas des Halles de Paris, avec un homme comme on n'en fait plus, un passionné de psychanalyse  (un ami du Père Jaouen, qui commençait ses expériences en mer avec des toxicos, juste après 68).... il considérait qu'on ne fait rien de bien dans le laid et que le premier stade de la ré-insertion passait par des locaux décorés de tableaux avec un mobilier agréable à regarder, que chacun devait préserver, il était lui même artiste et peignait la nuit, quand il avait fini son boulot de directeur...et pourtant, les jeunes qui étaient là sortaient de taule, mais ils respectaient la règle et n'étaient pas violents dans les locaux ...cela ne fait pas tout, mais c'était le début de la reconquête de l'estime de soi....

A Montbéliard, une faune de jeunes un peu paumés, déambule et proméne son ennui dans les rues piétonnes...certes, Montbeliard, un samedi soir (on n'est pas encore à Noêl), ce n'est pas très gai et cela ne respire pas la richesse...le sentiment de déprime collective passe aussi par l'absence d'une forme de beau, et il ne suffit pas de mettre des fleurs et des arbustes au rond point...

Enfin, surement un conseil de vieux con, un peu nostalgique d'une époque où j'étais fier d'être de gauche, une époque où j'avais l'impression qu'on essayait des trucs un peu décoiffants ... 

 

Les commentaires sont fermés.