Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2014

Quand l'URSSAF invente des nouvelles formes de travail

Changement de décor....j'arrive dans le nord, sous une pluie battante et la serrure un peu âgée de ma maison, me reste dans les mains...je vais voir mon voisin, qui me dit qu'il a justement quelqu'un chez lui qui fait tout, plomberie, serrurerie, entretien, électricité...il me l'envoie...le type arrive, visiblement quelqu'un de pas mal, qui me dit qu'il est salarié indépendant...

Pendant qu'il démonte ma serrure, on discute...je veux en savoir plus sur son statut...le type m'explique qu'il a été gravement malade il y a quinze ans, qu'il a perdu son emploi, et comme il ne trouvait plus de boulot, l’URSSAF lui a conseillé ce statut...il travaille beaucoup pour les Écoles qui ont trouvé là un système pas cher pour entretenir les locaux....une sorte d'intermittent du spectacle sans les avantages des intermittents...

En fait, la serrure, il va aller me la chercher chez un BRICO machin quelconque, comme si je le faisais bosser au noir, je paie directement au prix de vente la boite, sachant que mon gars a un compte artisan et que je bénéficie des remises et ensuite, je me déclare sur internet pour le rémunérer comme si j'étais son patron et on signe un mini contrat pour une ou deux heures, genre chèque service...

Cela ne m'étonne pas qu'on ferme les entreprises...visiblement, ce type d'emploi est courant pour les emplois manuels dans la région..pas de locaux, pas de secrétariat, juste un portable..et cela fait des années qu'il fonctionne comme cela... maintenant, il me dit qu'il a un réseau d’indépendants comme lui et qu'il s'appellent quand ils ont du taf, soit pour un gris chantier, soit s'ils ne sont pas libre...

Ces gens là, souvent précaires, qui prennent beaucoup de risque (comment cela se passe s'il y a une merde), ne sont même pas autoentrepreneur, ne sont plus dans les stats de Pôle Emploi, et l’Etat est complice...je ne comprends pas comment il serait rémunéré en cas d’inactivé structurelle ou liée à une maladie...inversement, il peut marner douze heures par jour pour plusieurs clients...

Macron, Sapin et compagnie ? Putain, ce n'est pas demain qu'on va résoudre les problèmes d'emploi et d'entreprise...la France est un bazar incommensurable, avec tout un monde parallèle de combines, de trucs légaux mais pas nets, de législation détournée....je ne sais vraiment pas comment on peut s'en sortir....

Les commentaires sont fermés.