Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2014

Réussir sa vie...

 Pour réussir sur le marché du travail, il va falloir se former en permanence et savoir s'adapter. J'ai répété de nombreuses fois cette chanson sur ce blog, pourtant, plus qu'ailleurs en Europe, j'ai le sentiment que cela ne bouge pas beaucoup...Educ Nat est un monument intouchable et la grande réforme de la formation permanente ne se fera pas avec Hollande au pouvoir.

 Vivant très connecté et suivant de nombreuses conférences et cours en ligne, en particulier à l'étranger, je sens un écart abyssal entre les grandes capitales, dont Paris, où bon gré mal gré, beaucoup de gens sont tirés vers la mondialisation par leur boulot ou par l'offre culturelle et la province, et dans des villes moyennes de zones peu favorisées, où j'ai le sentiment que l'on vit encore en 1950.
Je suis témoin de choses dans le nord, qui me renversent...on est dans la série de Bruno Dumont qui est passée il y a un mois sur Arte, tant la manière de penser, de communiquer, de raisonner est arriérée...y compris avec des gens dont on pourrait imaginer qu'ils sont plus évolués ; j'ai eu une discussion avec un voisin, qui est un instituteur en retraite, cela me paraît surréaliste...

 Ce qui ne veux pas dire que les gens sont idiots, car étant plus proche de la nature que les parisiens, ils ont souvent beaucoup plus de compétences pratiques et techniques, en menuiserie, en plomberie, en mécanique...après, ça se gâte quand on va vers l'informatique ou vers des concepts abstraits.

 Je trouve qu'il serait intéressant d'avoir une photo, une étude sociologique du pays, où on recenserait les formes d'intelligence, même s'il faut être prudent sur le mot.

 Je suis un cours à l'Université de Londres sur les systèmes scolaires, j'aimerai qu''on ait des débats de ce type en France, sur ce qui doit être prioritaire comme connaissance, comme savoir faire, comme savoir être...car l'emploi est particulièrement lié à l'environnement et à la famille...

 Si pour des raisons respectables, je me forme pour être musicien ou pécheur, j'ai quand même plus de chance de galérer dans ma vie que si je me cumule un bagage international et que je m'oriente en fonction d'opportunités...et en France, aujourd'hui toutes les régions ne sont pas à égalité ; il vaut mieux naître à Paris qu'à Calais...En ce moment, dans cette région, on s'amuse à faire repasser le certificat d'études avec des sujets réels d'après guerre...bien sur, c'est un jeu, mais cela dénote un état d'esprit, on n'a peut être mieux à faire que de se mesurer sur les chefs lieux de département.

 On ne changera pas la France sans changer notre vision des choses....Arte a programmé hier la première émission d'une série sur le capitalisme....je serai curieux d'en connaître l'audience...

 Pourtant le message est clair, plus chacun sera autonome et armé, plus il sera libre...

 Comme le disait il y a longtemps un vieux formateur, le statut de salarié est toujours plus ou moins une forme de dépendance, et moins on est qualifié, plus on est esclave...

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.