Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2014

Cadre en retraite, dur, dur !!

Dur dur sur le plan mental de passer de l'univers des multinationales à celui de la retraite...quatre ans après être parti, je mesure ma difficulté à vivre dans un pays comme la France.

Formé, en particulier les dernières années, à l'exigence, à la rigueur, aux méthodes anglo saxonnes du consulting, j'observe avec désespoir le monde qui m'entoure.

Des folles décisions de Ségolène Royal au laxisme de Hollande, des discours populistes qui se disent humanistes aux cacophonies rocambolesques de la droite, la France m’apparaît vraiment comme un pays enfermé dans ses croyances, un pays schizophrène modelé depuis 1789 par une opposition destructrice entre rêve de grandeur perdu de feu la monarchie et rêve de peuple souverain, toujours entre deux révoltes radicales d'où émergeraient en permanence des vieilles pulsions machos terriennes...

Dur, dur don de vivre cela sur le bord de la route, et d'assister impuissant à la descente aux enfers...

On me dit souvent « il faut t'engager »...j'ai essayé, mais où qu'on se tourne, il faut une énergie que je n'ai plus, car à chaque instant, j'ai envie de sauter au plafond, tant je trouve archaique souvent les façons de voir de mes compatriotes...

Tout est noir ? Non, car effectivement, paradoxalement, il y a beaucoup de bonnes choses dans ce pays, avec des gens qui pétillent d'intelligence, de dynamisme et de savoir faire..mais ceux là semblent écrasées par une espèce de médiocrité qui semble être devenue la règle, au nom d'une égalité devenue une revendication excessive et absurde...

Dur dur aussi d'être en Province, où j'ai souvent le sentiment de n'être pas encore rentré dans le XXI siècle, avec des citoyens qui ont un regard sur la société, que je ne comprend pas, tant il me semble souvent arriéré..

Dur, dur...Je me sens basculer dans une sorte d'autisme, pétri de haine et d'aigreur, où je n'aspire plus à rien, me sentant en tant que privilégié financièrement, devenu une proie à dépouiller...

J'ai bien essayé le bouddhisme ou de me détaxer de tous bien matériels, mais désolé, je n'y arrive pas...tant pis pour moi...

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.