Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2014

"C'est la vie" - Adamo chante "l'absent" - un peu d'histoire

Adamo fait le tour des plateaux TV et des radios pour présenter son dernier album « Adamo chante Bécaud », dans lequel il reprend une vieille chanson composée par Gilbert Becaud à partir d’un poème de Louis Amade « l’absent » que j’ai découvert un jour par hasard dans un documentaire, quand elle fut reprise par Sheila, dans sa période un peu sombre.

 

Adamo, on dira ce qu’on voudra, qu’il est ringard, niais ou je ne sais quoi, n’empêche que…

Je me souviens m’être fait chambrer par des collègues bien parisiens, il y a une quinzaine d’années, alors que je racontais que j’avais vu un WE en Belgique, des affiches d’Adamo au casino d’Ostende, qui traversait alors un désert d'indifférences en France…ces zozos avaient tous repris en chœur « la fille du bord de mer », et autres vieux succès de celui qui en a bavé (accident cardiaque, AVC…) mais a résisté « c’est la vie ».

Je reviens à Bécaud et à « l’absent »….j’aime bien la version d’Adamo, mais l'arrangement piano et violons est pour moi, trop "riche" pour cette chanson dont le texte est si fort qu'il mérite d'être mis au premier plan, même si Becaud l'a chanté aussi comme cela....

Je préfère celle de Sheila (eh oui, ces vieux chanteurs qui ont tout traversé m’impressionnent et m'émeuvent), il en existe d'autres, Lama l'a également chanté, mais j’adore par dessus tout l'enregistrement ci-dessous par le maitre Bécaud lui même en 1960 ( guitare, puis basse et Xylophone, avec les rythmes de percussion très lights, aux clochettes de tambourin et maracas, les instruments arrivant au fil de l'eau, comme on faisait à l'époque), captée en public à l’Olympia,  (la vidéo d'origine, sur Youtube est protégée en droit et inaccessible maintenant, il vous faut patienter quelques secondes pour télécharger cette magnifique version sonore, la meilleure pour moi, où le cocktail est parfait, bien enregistrée et bien mixée, pleine d'émotions, et dans laquelle la voix de Becaud n'a pas encore trop souffert des excès) - ferme les yeux et imagine le, en pleine lumière, avec son costume bleu et sa cravate à pois et dans l'annonce, il tremble un peu.
podcast

Commentaires

Adamo, on sent que c'est un mec fondamentalement bon. Je ne trouve pas son répertoire transcendant (à part peut-être 'Pauvre Verlaine' que je trouve magnifique). Sinon, il a sorti il y a un an ou deux un duo avec sa fille, un truc emballant avec une mélodie entêtante, la voix de la fille est juste et touchante et je m'étonne que ce titre (t'aimer quelque part) soit passé inaperçu.
Sheila est magnifique dans cette interprétation.
Je ne connaissais pas cette chanson...quelle émotion !

Écrit par : Loïc | 23/11/2014

Dans cet album hommage "Adamo chante Bécaud", des titres comme "l'absent",croquemitoufle", "je reviens te chercher", "je t'attends", "Marie, Marie", font merveille. La voix suave d'Adamo, sa sensibilié et sa sincérité me parlent. J'ai entendu "l'absnt" interprété par Adamo, seul, au piano et, seul, à la guitare. Tout simplement superbe ! On se croirait dans son univers...

Écrit par : edenfleur | 04/01/2015

Les commentaires sont fermés.