Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2014

François et François pédalent dans la choucroute

 

pauvreté pape

Les voitures officielles foncent dans le brouillard dans des rues désertes….il faut dire que la police en grand nombre a bloqué les artères que le cortège doit emprunter….après un rapide discours pour inaugurer un centre de recherche, où une vingtaine d’emplois surqualifiés seront créés et une visite éclair à la mairie du coin pour partager un verre avec quelques invités triés sur le volet, tout ce monde repart vers Paris….au loin, on entends des cris, des sifflets, des manifestations….

 On n’a pas fini d’en voir dans le journal des scénarios de ce genre, vu qu’on ne pourra bientôt plus avoir autre chose que des jobs surqualifiés, créant un emploi tout en en perdant 5….

 Le reste de la populace ? Au pain sec et à l’eau, bonhomme….vu que dans le meilleur des cas, salaires et retraites n’augmenteront pas, alors que le prix de la viande, d’après mes stats perso, a progressé de près de 40 % en 5 ans, car ton boucher, lui, il cherche à maintenir son pouvoir d’achat.....
 Araison de ce rythme là, en 2020 la France sera un territoire avec des zones totalement marginalisées, un peu comme après un accident nucléaire….

 Et puis, c’est une spirale infernale….il y a vingt ans, un entrepreneur margeait avec les matériaux par exemple, genre, artisan qui te vendait un peu plus cher le carrelage, le papier peint ou la peinture, qu'il allait te chercher chez son fournisseur qui lui rétrocédait en plus, une commission, et que naturellement, tu retrouvais sur ta facture…aujourd’hui, c’est parfois le client lui-même qui va acheter ses fournitures, et en plus, la concurrence étant tellement rude, on compresse tout, quitte à renier sur la qualité et de plus en plus de PME ont des difficultés, ne pouvant lutter contre le travail au noir ou les salariés indépendants, une pratique à la con que je voies se développer dans le nord pas de Calais, la région la plus pauvre de France, avec la bénédiction de Pôle Emploi et de l'Urssaf ( le type va te chercher les matériaux, tu paies directement la facture moins cher au fournisseur et le type, qui ne cotise qu'à la Sécu, ne compte ni temps ni déplacement et te fait payer ses heures à un prix très inférieur au marché)…c’est la même chose dans le service, où j’ai vu les prix de journées chuter de manière considérable….par ailleurs, l'Etat et le public, quand il passe des appels d’offre, n’est pas le client le plus intéressant, loin de là, on y bouffe souvent sa chemise, avec des réunions  de validation interminables et des modifications de contrat, non facturables....enfin, les niches à forte valeur ajoutée, les seules qui permettent de bien gagner sa vie, sont de plus en plus rares et elles demandent des niveaux de compétence que peu de personnes possèdent, je ne vais pas vous refaire mon catéchisme sur l'éducation et la formation…

 Alors, ce ne sont des pactes de responsabilité et autres conneries pour renier sur les charges, qui vont modifier ces pratiques en profondeur…eh oui, pauvre François, tu fais ce que tu peux....

 A Strasbourg, le pape social, l'autre François,  a fait des jolies envolées sur la solidarité, l'unité, répétant toujours le même message que ses prédécesseurs,  sur "n'ayez pas peur", mais tout cela reste très théorique.... on ne peut pas à la fois condamner la réussite (et l’intelligence, toujours suspecte pour un bon catholique) et déplorer la pauvreté…on ne peut pas hurler contre le profit et la comptabilité, la vilaine finance,  tout en réclamant des salaires décents...on dirait du Nathalie Arthaud, à la sauce anti mariage gay, avec toujours au fond du fond, beaucoup de conservatisme, car sur les questions de sexualité, d'avortement, d'euthanasie, de génétique, etc....rien ne bouge, mais je reconnais qu'il est meilleur que les autres sur la com, le coup du déchet, c'est fort  ! Bon, je veux bien que l'on dise que je ne suis pas très objectif, car bien que n'ayant jamais été victime de pédophilie ou je ne sais quoi, le monde de l'Eglise et de ses représentants (pape, évêques, prêtres, bonnes sœurs) demeure pour moi un monde à fuir en courant, un monde de douleur, de culpabilité, d'irresponsabilité, de clowns hystériques, voire constitué de dangereux personnages !

 

 

Les commentaires sont fermés.