Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2015

Après la Communion, quel chant final ?

Il est temps de faire une synthèse, après des semaines où, sur ce blog, se structure ma réflexion… « Nous sommes tous Charlie * » semble avoir tout résolu, avec un vrai succès, et une participation aux manifs estimée entre 10 et 15 % de la population, suivant les agglomérations (ce pourcentage a déjà un sens)…. pourtant, rien sur le fond n’a changé, tout reste à faire, si ce n’est que je sentais poindre hier une reprise en main très forte de l’Etat Laïc, utopie qui nous mènera à mon avis tout droit à une sorte de RDA 2.0, où le collectif écrase toute véritable liberté, et tire la France et les fragments d’Europe à venir vers une sorte de contagion à la Grecque …

Car je ne donne pas cher de l’Europe, malheureusement, pour moi la belle idée va sombrer rapidement pour laisser la place à un flot populiste, avec son lot de chaos et de fragilité.

J’ai expliqué préalablement sur ce site début janvier, le rôle du religieux, qu’on balaie un peu vite, et qui fera vite son retour, car dans le religieux, on trouve le fondement des valeurs…

Je voie donc bien à terme, dans une Europe fracturée, une Angleterre, un Danemark, une Suisse, un Pays Bas peut être, s’en sortir, et se replier vers le protestantisme de ses origines, avec pour faire simple, l’austérité qui va avec, le travail, l’effort, le commerce international, une forme d’égalité un peu scoute (comme dans certains bars à Amsterdam, où on va chercher sa bière soi même au comptoir, vu que la notion de serveur n’existe pas) et la liberté, comme brique majeure bien sûr….

Au sud, on pourrait avoir un retour du catholicisme, sauf que le Pape François et bon nombre de curés, sont en train de tout casser en voulant être trop politique et trop près du peuple (voir blog du 29 décembre)…l’Italie, l’Espagne, le Portugal pourraient y retrouver leurs petits, s’ils trouvent du ressort, avec des valeurs de hiérarchie (cela n’a pas que du mauvais), d’accueil et de stabilité (il y a une carte majeure à jouer avec l’Afrique, qui est aussi en partie chrétienne et qui souffre, étant parfois traitée comme des sous hommes par les fondamentalistes musulmans) et de préservation de la vie humaine (important dans un monde,  secoué sur le terrain du sexe et des bidouilles génétiques en tous genres, le Vatican étant incapable de communiquer de manière adaptée et crédible)…

Le reste, dont la France, un grand maillon faible, va être balloté entre Collectivisme et régression socialiste, National Socialisme version Grande Blonde/Pégida, ou à terme, scénario à la Houellebecq (reprise en main par les musulmans)…je ne donne pas cher de l’Allemagne à terme, non plus….

Pour les malheureux juifs, j’oubliais, je conseille le billet d'avion pour Israël vite fait…Régis Debray (un des grands référents de la connerie socialiste, mais qui s'y connait en symboles) , sur France Culture ce matin, a regretté d'avoir vu François Hollande attendre Monsieur Netanyahu devant une synagogue, kippa sur la tête, un signe religieux, et non pas chapeau comme Mr Mitterrand (ou Cazeneuve,  loin d'être bête), soit un signe de respect (Berechit XVIII, 8 : nous devons respecter les coutumes du lieu où on se trouve), synagogue où il a terminé sa journée, ce qui pour l'ex compagnon du che est bien regrettable...

Et les musulmans ? Ils continueront leur progression, la nature a horreur du vide**...

Voilà le blog du jour du petit pessimiste, du connard de marginal ou de clairvoyant persécuté (« grand psychiatrique », les grands marcheurs du Jour Historique sortent vite de leurs gonds, quand on n’est pas aussi heureux qu’eux, vu qu’il y a tellement d’Amour dans la rue) qui ne veut pas se laisser submerger, par ce que je considère être qu’un pas de plus vers l’aveuglement, quitte à passer pour un sale con d’orgueilleux…

*Quant à la grande marche républicaine du 11 janvier, voilà ce qu'en dit Tariq Ramadan sur le Temps de ce matin, après avoir fermement condamné l'agression :
«Vivre ce rassemblement dans un élan émotif condamnant les meurtres et en le réduisant au soutien à la liberté d’expression, façon Charlie, ne sera pas un gage d’unité française ni européenne pour l’avenir. Il faut fonder l’unité autant sur des valeurs communes que sur des questionnements légitimes que nous devons appréhender ensemble». Il poursuit: «L’unité et l’union des citoyens sont superficielles si elles ne consistent qu’à réagir, avec le coeur, à des drames (ou même à des victoires sportives). Demain tout peut recommencer, ou se fracturer gravement. L’unité dans la diversité impose que tous les êtres, femmes et hommes, de toutes les couleurs, de toutes les religions et sans religion, soient invités égalitairement - au quotidien - à s’exprimer, à être écoutés, et à partager leurs espérances, leurs interrogations, leurs doutes, leurs frustrations et leurs critiques, sur les plans national et international : la liberté d’expression d’une nation impose l’égalité d’expression de celles et ceux qui la constituent».

** Selon la DGSE, il faut 25 fonctionnaires pour surveiller un suspect...vu qu'il y en aurait entre 4000 et 5000 à surveiller (et ça croit tous les jours), si l'Etat veut tenir ses engagements, on ne va pas tarder à ré inventer la STASI....

 

Les commentaires sont fermés.