Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2015

Keftedes et lapin de Pâques

  

greecegermany_390_1704.jpg

Je ne sais pas si le varoufakis peut mordre quand il hausse le ton, comme le titre Avgi, un quotidien grec proche de l’extrême gauche qui entretient des relations amours/haine avec son ministre des finances, en tous cas, entre l’Allemagne et la péninsule, ça sent les keftedes avariés…

 Cela commence a devenir vraiment crade, genre vieux couple au bord de la rupture… « Ce que l’Allemagne n’est pas arrivée à faire à l’époque par les armes, c'est-à-dire, de créer une Europe allemande, elle arrive à le faire de nos jours avec la puissance économique et l’aide des USA et des autres vainqueurs de la 2e guerre mondiale - soviétiques exclus, bien entendu, cela va de soi » Ainsi s’exprimait aujourd’hui Manolis Glenos, un député Syriza de 91 ans qui fut jadis dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale…on reproche à l’UE ses directives, on chasse les dossiers des malfrats de Bruxelles, de Berlin ou de Paris, afin de les publier, ces "porcs qui ont pillé le pays et distribué des pots de vins pour s’en mettre plein les poches", qui ont corrompus les fonctionnaires, qui ont rempli les caves d’armes et de nouvelles technos, en sachant très bien que la Grèce ne pouvait pas payer…par ailleurs, le nouveau Président Prokopis Pavlopoulos (mais non, ce n’est pas un personnage de Tintin), maitrise parfaitement le dossier des dettes de guerre qu’on ressort de dessous le tapis, histoire de clouer le bec à ces petits moralistes nazillons et de leur montrer que les grecs n’ont pas de leçons à recevoir de ces autocrates technocrates aux ancêtres peu reluisant. Bien sûr les allemands crient au scandale, se moquent de ces minables grecs, qui  n’ont plus de sous pour rembourser leurs dettes et qui sont prêts à ressortir des vieux  trucs déjà tranchés depuis longtemps …Paraskevoupoulos (mais non, lui non plus ne sort pas d’une BD) , le ministre de la Justice est prêt à saisir les biens allemands en Grèce, tout en étant conscient de rentrer dans un bazar juridique avec la Cour Européenne, mais ça fait de l’effet…le ministre de la Défense de droite, menace lui, de laisser rentrer n’importe qui aux frontières et tant pis, si ça saute dans les capitales européennes, ils l’auront bien mérité…

  Tout le pays n’est pas derrière son nouveau Gouvernement, loin de là, mais visiblement, comme souvent dans ces cas là, on semble dire qu’ils n’ont pas tort sur tout, et que ces allemands qui prennent du bon temps à poil dans les Iles sont quand même de drôles de gens arrogants, débauchés, sans gêne, etc (j'imagine dans l'autre camp, des arguments bien plus glauques, genre un peu aryen, dans lesquels je me lancerai pas ici)…et  on n’est pas mécontent au café du coin que Merkel et ses potes de la CDU, soient têtes de turc ou caricaturés avec une moustache à la Hitler et uniformes SS…En Allemagne, on croit de plus en plus que Grexit serait une solution...un banquier disait hier sur une chaine TV "croire que les grecs pourront rembourser leur dette, c'est vouloir manger du lapin de Pâques"

 Ah l’extrême gauche, pas bonne non plus…relis ton histoire vieux, en 36 / 37, en Europe, les communistes et les extrémistes en ont fait du dégât….pas clean, tout ça, pas clean…

 

Les commentaires sont fermés.