Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2015

Les français champions de la liberté d'expression ?

 

A-man-holding-a-Greek-national-flag-and-a-placard-walks-in-Constitution-Square-in-Athens.jpg

On voudrait nous faire croire que la France est pratiquement le pays au monde où la liberté d’expression est la plus importante…je ne me lancerai pas à nouveau sur les débats stériles de mon point de vue, autour de « Je suis Charlie », avec les réactions très négatives d’une grande partie de l’intelligentsia franchouillarde, à la sortie du bouquin d’Olivier Todd, éraflant à nouveau, au passage les anglo-saxons, ces affreux puritains…

J’ai quand même le sentiment très fort que la liberté en France est surtout synonyme d’une espèce de pensée unique, qui se croit très pertinente, très subtile, très avant gardiste avec sa laïcité égalitiste, alors qu’il suffit de regarder avec un peu de hauteur, comment cette même pensée unique traite des courants aussi différents que le Front National, la Scientologie, Dieudonné, Tarek Ramadan,  les queers, etc…

La presse en France dans sa grande majorité est très impactée par cette forme d’étroitesse d’esprit et de quasi manipulation mentale des masses.
Ce matin, je voulais savoir où on en était sur la Grèce, ayant un peu lâché le morceau quelques jours :
Net progrès dans les négociations – Relance des négociations – Relations plus fermes mais plus cordiales depuis la mise à l’écart de Varoufakis, etc….la presse française veut visiblement faire passer le message, y compris au Figaro, que les choses s’arrangent et que tout ne va pas tarder à aller pour le mieux avec les grecs.

Coup d’œil à la presse étrangère et changement radical de ton : oui, le climat semble meilleur sur le plan des relations qui sont moins violentes, mais la problématique est toujours la même, vu que dans peu de temps, il faudra probablement revoter dans l’UE pour remettre la main au porte monnaie afin d’aider à nouveau les grecs au bord du gouffre, alors que plus grand monde n’a confiance en Tsipras (on est très proche de la faillite à Athènes), sachant que les partisans de Grexit sont de plus en plus nombreux en Europe, même si ce n’est pas le scénario le plus probable (le gel de l’épargne et les retraits bancaires contrôlés semblent être la voie vers laquelle on se dirige, Merkel restant ferme sur le fait de ne pas vouloir voir partir la Grèce de l’euro, pour des raisons déjà largement expliquées)…en fait, on est loin, si le scénario d’une économie sous tutelle est choisi, d’une victoire des politiques  d’extrême gauche, comme on semble vouloir nous le faire croire en France (à part Mélenchon qui sort un bouquin en fin de semaine pour marteler sa haine des germains – au pouvoir facho libéral, descendant de nazillons - , je ne doute pas un instant qu’on va largement relayer la chose  - tu voies qu’on donne la parole à l’opposition…. c’est cela Thérèse, c’est cela - ).

En plus, Varoufakis n’a pas disparu des écrans radars, il reste même le partenaire jugé à priori le plus compétent pour ses partenaires européens qui font pression pour le garder, face à un Gouvernement en qui personne n’a confiance….on conseille même ce matin à Yanis dans Die Welt de prendre exemple sur le jeu Ulysse, qui s’inspire du mythe, dans lequel le héros de l’Odyssée préférait être attaché au mât du navire plutôt que d’écouter les sirènes qui poussaient les bateaux vers les récifs avec leur chant racoleur, pour garder un cap et ne pas changer de direction sans cesse, sous la pression de Tsipras et de sa bande d’économistes marxistes.

Je ne trouve rien d’approchant sur ces informations dans la presse française….étonnant non, pour un pays qui se croit le champion de la liberté d’expression ? A moins qu’on ne prépare gentiment les esprits à un traitement à la grecque, de la France par l’UE….

Les commentaires sont fermés.