Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2015

Le socle de Benkamen me fait penser au RSA...

 J’ai du mal à comprendre pourquoi Benkacem a autant de difficultés à faire passer sa réforme…en effet, quand on se réfère aux premiers documents parus sur le sujet (cela remonte à un an), on parlait de socle commun de connaissances, de compétences et de culture, ayant pour but d’ouvrir les élèves à la connaissance, de former le jugement et l'esprit critique pour (je cite les mots du Ministère) :

 - fournir une éducation générale fondée sur des valeurs qui permettent de vivre en société.

 - favoriser un développement de la personne en interaction avec le monde qui l'entoure.

 - développer les capacités de compréhension et de création, les capacités d’imagination et d’action.

Or la notion de socle a disparu de la communication officielle, mais le reste demeure...du coup, c'est bancal, Hollande est passé par là...

 Dans un système scolaire reconnu de moins en moins performant, avec des élèves provenant d’univers et de familles de plus en plus mondialisées et éclatées, y compris sur le plan religieux, comment ne pas adhérer à de tels objectifs. Par exemple, il est devenu impossible (pour de simples raisons de temps) d’enseigner correctement l’Histoire (un des objets du litige), s’il faut aborder, de manière égalitaire, à la fois l’Histoire du monde, des civilisations, des religions avec les guerres religieuses en Europe,  sans oublier le récit national, la Shoah, les Lumières, La Fayette et la Révolution Française, etc…

 Même chose dans les langues, aujourd’hui, il faut du chinois, de l’arabe, demain de l’hindi, de l’ourdou, de l’égyptien ancien, du kunama, et pourquoi pas du zoulou, le pendjabi, l’haoussa, etc…

 D’autre part, les inégalités intellectuelles sont renforcées par l’informatique et les télécommunications…On sait depuis longtemps qu’entre celui qui est un simple utilisateur de mail ou de réseau social et le cadre qui sait créer des modèles, extraire des données, le chercheur qui sait exploiter le big Data, le trader qui sait employer les bons algorithmes, il y a un fossé qui se creuse chaque jour davantage et qui tend à terme, à diviser la planète entre ceux qui ont le pouvoir et une grosse masse qui galère et qui n’a plus qu’à fumer la moquette…vouloir, comme Todd, Plesnel ou Mélenchon niveler tout, en rêvant d’une sorte de démocratie angélique unifiée,  aux revenues distribuées de manière égale à tous, avec les mêmes droits en terme de santé et d’emploi, ne tient pas debout …c'est du populisme qui n'a pour effet que de faire le lit de Marine le Pen.

  Mais revenons à Benkacem et à son socle, qui jusqu’à preuve du contraire, ne devait être qu’une base pour ses concepteurs, et qui comporte de bonnes choses comme l’interdisciplinarité pour favoriser le travail en équipe ou l’accès renforcé à des contenus numériques…après la base, on l’enrichit et c’est là, que cela coince et que rien n’est dit ou proposé, dans une réforme que la ministre, comme le RSA en son temps, n’ose pas présenter dans son intégralité et qu’on regarde comme une réforme traditionnelle, où on retirait un truc pour mettre autre chose à la place, livrée par une Education Nationale Unique et Tout Puissante, marchant à l’unisson …car la véritable liberté, dont on détourne le sens en fonction du programme politique, ce serait d’offrir une large ouverture de possibilités et de compléments, financés par soit par la formation permanente, soit par des communautés religieuses (on a le droit d’aller à l’école coranique pour moi, voire même le devoir, d’apprendre ce qui correspond à sa culture d’origine ) ou ethniques,  soit par des institutions privées (va au Goethe-Institut  pour apprendre l’allemand, à mon avis, c’est mieux qu’avec des profs d’allemands français) ou pratiquer de la musique à quasi temps complet dans un cours privé quelconque et apprendre l’Histoire de l’art de haut niveau en e-learning payant, avec une Université américaine genre Boston University, ou avec le prestigieux Sotheby’s Institut of Art.

Du coup, il faudrait discuter financement, emprunt et bourse de tous ces compléments, l’Etat ne pouvant pas faire beaucoup plus que de se limiter au socle, pour des raisons économiques et pour rester dans son rôle …car ne te fais pas d’illusion, petit citoyen qui rue dans les brancards avec la masse, un cadre supérieur du Vème arrondissement parisien, même s’il vote Hidalgo, il saura trouver quoi faire pour perfectionner son rejeton et le sortir du peuple…et il aura raison !!!

N'oublions pas que l'ancien système éducatif avait entre autres comme objectif de repérer les élites et de les faire progresser. Jugé depuis l'arrivée de la gauche en 81 trop élitiste, ce système ne cesse d'être cassé pour l'uniformiser, la grande erreur étant de faire croire aux français que l'Etat doit TOUT faire...

mais arrêtes de planer, les inégalités font partie de la nature humaine, se mobiliser pour l’égalité, c’est comme imaginer qu’en s’entrainant, on peut tous courir le 100 m en moins de 10 secondes….

 

Les commentaires sont fermés.