Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2015

La grande désillusion

 Hollande, qui semble avoir retrouvé une forme olympique, boosté probablement par le succès de ses réformes (-:, a déclaré qu’était venu « le temps de la redistribution »…

 En fait, ces énarques, ils ne se prennent pas trop la tête…sachant que 55 % des français ne paient pas d’impôts, il suffit de raser les 45 % autres pour avoir la majorité en 2017 sans se soucier de notre compétitivité à la ramasse...on va en filer du pognon aux banlieues et aux provinces déglinguées pour faire taire le FN que Philipeau a déjà bien chauffé en matière de populisme....c'est à haut risque, mais on avisera, en 2017, il n'y aura peut être plus d'Europe, plus d'euro, "nous serons tous grecs" ...et si la droite passe, ce qui est peu probable, elle sera dans une sacré merde, comme ça le PS reviendra plus vite…et hop…taratata, les belles théories, les zombis de catholiques du démographe persécuté, ou les justifications plus ou moins humanistes…

 Il faut faire payer les riches…enfin, les riches, pas les vrais, les profs agrégés trop volatiles électoralement, les toubibs révolutionnaires, les cadres bling bling comme chacun sait, les vieux au porte feuille encore un peu rempli, et même les français moyens célibataires sans enfant, qui économisent avec leurs 2000 € de salaire par mois...par contre, pas touche aux élites du Haut, les vrais privilégiés comme Hollande et ses potes, eux, ils continueront à déjeuner chez Laurent, à passer devant tout le monde pour consulter Saldmann sur la longévité de la vie à Pompidou et à monter les marches à Cannes comme Taubira…mais ça, les 55 %, ils s’en foutent, loin de leurs préoccupations, du moment qu’on les flatte,  qu'on met des fleurs dans les bacs devant la mairie, et qu’on leur fait croire qu’on les écoute…et que la France soit divisée, qu'elle s'enfonce dans le pétrin et qu'on assiste à l'anéantissement d'une classe intellectuelle supérieure (pas si supérieure que ça pour Todd), qu'on va bientôt rendre responsable de toutes les crises et de tous les maux, pas grave, au PS, on dira qu'on ne peut pas faire autrement, qu'on gouverne pour le plus grand nombre...surtout, le plus important, c'est d'être élu pour rester dans la place et de continuer à en profiter ! encore un effort et on va finir par ressembler à la Corée du Nord...

 On tasse, on tasse la populasse…en avant la démagogie...à part Paris où on pourra profiter  de concerts un peu prestigieux (et encore, l’accès est de plus en plus difficile pour qui ne connait pas un « concierge »), de galeries un peu chouettes (et encore, essaie de rentrer chez Gagosian Gallery, si tu n’appartiens pas au sérail) ou de restaus un peu sympas (et encore, si tu n’es pas le pote d’un sénateur, on te dira que c’est complet,  à moins d'accepter une place minuscule près des chiottes, sous l'escalier)…

 Bref, il te restera les concerts de rap, les récitals d’amateurs, les expos un peu bidons où seule l’affiche te fait rêver, les plages de Bretagne sous la pluie, et les brocantes…les brocantes, très bien, pas cher, convivial…tout qui va bien…

 Après on dira que je suis nostalgique et aigri…c’est pour cela que je sens que je vais adorer  Youth, le dernier film de  Sorrantino (projeté hier à Cannes) sur le temps qui passe, les désirs frustrés par les problèmes de prostate, les désillusions du monde et la fin d'une civilisation (sera t-il encore boudé au Palmarès pour des raisons politiques comme la  Grande Bellezza, du même réalisateur, pourtant très récompensée à l'étranger)….belles images, musique qui fonctionne, montage soigné, même si c'est un peu surfait, c'est toujours ça de pris pour oublier la connerie galopante, genre Benkacem, qui oppose le "respect', (pour elle, la grande valeur de gauche), à "l'indifférence", de droite,  vu que ces gens là s'opposent en général à l'égalitisme...alors que ce Gouvernement a tout fait pour accentuer les divisions dans le pays, mais bon, une telle déclaration, ça le fait auprès des masses affamées de revanche en quête de reconnaissance, peu regardantes, et surtout, surtout,  ce genre de formule, c'est bon pour la côte de popularité...

 

Les commentaires sont fermés.