Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2015

La Loi du Marché - le film

 

film, cinéma; films

Construit avec une suite de séquences très télé-réalité, filmées à l’arrache, avec des comédiens non professionnels et Xavier Mathieu, c’est une sorte de long, très long fil rouge (j’ai beaucoup baillé sur ce film qui ne dure qu’1H33), destiné à te renvoyer l’image du marché qui broie les hommes, qui en poussant chacun à contrôler l’autre mène au suicide et à la dépression, un système dénoncé depuis quarante ans à longueur de tracts par l’extrême gauche, qui fait que les êtres humains, qui sont bons par nature (eh oui, c’est évident), devenues ressources au service du Grand Capital, se détruisent mutuellement, en étant à la fois responsables et irresponsables, comme jadis les allemands avec la machine nazie…On connait la chanson…

En plus Brizé ne nous épargne rien…le couple dont Lindon est le chef de famille, élève un enfant handicapé, ce qui rajoute encore un peu de sauce « belle personne », « beaux sentiments », « difficulté à survivre dans une société de performance »…

Alors, il faut faire quoi ? Revenir à la France de 1830, quand le pays était surtout constitué de terres agricoles, quand effectivement il n’y avait pas d’informatique, pas de pesticides, pas de supermarché, pas de vidéo surveillance…nostalgie de la belle France courageuse et ouvrière qui s’est révoltée en 1848 et qui a inspiré la lutte des classes de Karl Marx…replonge dans l’Histoire, vieux, regarde, comment on vivait, comment on se soignait, comment on éduquait les enfants, comment on mangeait, comment on mourrait…car si out le capitalisme, out les terres rares qui servent à construire nos appareils électroniques, out aussi les IRM et les progrès de la médecine…

On n’en veut plus de la compétition ? On veut que l’Etat dirige tout et nous protège…mais regarde dans le film comment cela se passe avec Pole Emploi et avec des stages que le système bureaucratique met tellement de temps à agréer, qu’on te propose des formations à des métiers dépassés, sur des engins obsolètes et des logiciels aux versions bonnes pour la poubelle… pour l’avoir vécu, si tu veux plonger et perdre beaucoup de temps, écoute Pôle Emploi, dont la majorité des conseillers n'ont pas le niveau, et c’est sûr que tu auras peu de chances de t’en sortir, avec des années à galérer…

Une dernière chose qu’on ne dit jamais…80 % des actifs de ce pays sont en danger…en danger d’incompétence, car si tu passes dix ans de ta vie à scanner des produits comme caissière à Carrefour, à saisir des codes sur ton ordinateur, ou à faire l’agent de sécurité, c’est mort un jour ou l’autre pour toi…Je voie en tant que bénévole, des auto-entrepreneurs, qui sont plus que légers en économie, en gestion de projets,  en marketing, en commercial, etc…autant de domaines transverses auxquels peu de gens sont formés…j’observe chaque jour pratiquement, dans la vie courante, des petites entreprises qui méconnaissent le B A BA du flux Gestion de Commande – Livraison - Facturation, avec des bons de commande mal libellés, des  informations manquantes, qui font que ces boites ne seront jamais payées et qu'elles sont menacées de difficultés potentielles…tant qu’on n’imposera pas de se former toute sa vie en réformant profondément la chose, pour se maintenir à niveau comme on maintient sa condition physique, il y aura de moins en moins d’emplois et de plus en plus de boites qui fermeront…

Bon, mais maintenant si tu préfères entendre la musique de la grande régression destructrice altermondialiste et marxiste, qui fait semblant de te faire croire qu’elle se situe du côté de l’humain, coure voir La Loi du marché….le bouquet serait que le film soit récompensé à Cannes !!

06:53 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, cinéma; films

Les commentaires sont fermés.