Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2015

Ceci est une révolution ?

 

30900524,33529545,dmFlashTeaserRes,71-85272474%253A+Jubel+in+Diyar+%252808_06_2015_17%253A49%253A09%253A387%2529.jpg

Les élections en Turquie suivent en fait les mouvements qu’on trouve ailleurs…la mégalomanie d’Erdogan au passé bien trop conservateur, masque aussi  une voie d’évolution vers le libéralisme qui ne satisfait pas le plus grand nombre qui se sent marginalisé, du coup le crash économique menace  encore ce matin comme hier (le parti de gauche HDP en Turquie est une forme de Syriza, anti-capitaliste, qui ramasse toutes les minorités, du féminisme aux LGBT, en passant par de nombreuses ethnies et qui fait très peur aux investisseurs)…

 

Greek-regions-ranked-below-75-pct-of-the-EU-28-average-per-capita.jpg

Buvons un coup d’ouzo et trinquons à la santé de Merkel et des financiers, en attendant des jours meilleurs, comme semblent le dire les grecs de la photo, alors que le pays est à deux doigts du gouffre et que l’UE se sent bernée par les discours de Tsipras, trop  attiré par les « pie in the sky », comme on dit en GB (les oiseaux de mauvaise augure de son parti visiblement très divisé) de l’extrême gauche…il faut tenir sa parole « it says on the tin » (oui, je collectionne les expressions idiomatiques anglaises), comme dit Cameron…sauf que cela dépend de quel côté on se place…

Greek-Prime-Minister-Tsipras-walks-with-European-Commission-President-Juncker-ah.jpg

A Barcelone, la capitale catalane, symbole des auberges espagnoles et d’une jeunesse mondialisée, Podemos fait un super score aux dernières élections du 25 mai 2015, bousculant du coup le paysage de cette ville leader sur le plan économique en Espagne…

 

6230321.jpg

 Cela bouge de tous côtés et nos dirigeants ne semblent plus savoir où regarder….les plus jeunes qui  aujourd’hui ont davantage accès aux médias de la planète, veulent profiter de suite de la vie, de liberté, de sexualités bousculées, renvoyant à leurs écrans d’ordinateurs branchés sur la Bourse,  les anciens en costard gris souris qui tiennent l’économie…

da-geht-s-lang-zur-weltrettung.jpgCompliqué tout cela, car les plus diplômés aspirent souvent aussi au rêve des patrons new look comme le sont ceux de l’internet…

 

 

Une bonne synthèse de tout cela se trouve dans un événement rapporté ce jour par Die Welt : le baroudeur Varoufakis, qui a enseigné en Australie, à Londres et à Athènes, a tenu hier une conférence à Berlin dans la cathédrale française à Gendarmenmarkt, où il est apparu comme une rock-star…devant un auditoire passionné, il a présenté avec brio son plan de redressement de la Grèce, plaidant pour avoir du temps, et expliquant, graphes à l’appui, pourquoi il n’est pas possible de couper les retraites (même s’il admet qu’il faut les réformer) et de faire de l’austérité à tout va.. En fait, il a agit comme un jeune dirigeant de start-up qui viendrait présenter son projet pour obtenir des prêts de la part d’investisseurs…même Schauble a semblé séduit….à suivre…

Etonnant ce monde, passionnant même, mais ça va vite, trop vite même peut être....

Images de presse étrangère : Berliner, Die Welt, Guardian, Ekhatinemeri, Reuters...

Les commentaires sont fermés.