Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2015

On ne gère pas les migrants comme on gère du stock dans un Supply Chain

 

 

On en gère pas les migrants comme on gère du stock…je sais que les allemands sont très forts en Supply Chain et en Material Management, mais là, j’ai l’impression que leurs Gouvernants ont perdu la boule, à moins qu’ils ne tentent de rouler les autres dans la farine.

 La presse de Hambourg rappelle ce matin que les besoins en actifs sont énormes en Allemagne si on veut rééquilibrer la population, environ 500 000 personnes chaque année jusqu’à 2050, vu que la pyramide des âges se gonfle de manière inquiétante du côté des séniors (sauf qu'à mon avis, les besoins de demain en matière d'emploi ne sont pas les besoins d'aujourd'hui)…

 Poser la question de cette manière aide à comprendre les gesticulations de Madame Merkel,  qui utilise de manière assez sournoise des arguments « moraux » pour justifier ses positions, demandant aux voisins de participer à l’accueil des migrants…en fait, ce que le Gouvernement allemand voudrait idéalement, c’est que les autres pays l’aident  à gérer leur stock en optimisant les approvisionnements, comme on répartit à flux tendu les entrées-sorties dans les magasins d'une usine de production  (cela me rappelle le monstrueux logiciel allemand SAP, utilisé par toutes les grandes organisations), sauf que les besoins des autres membres de l’Union ne sont pas les mêmes, à commencer par la France….et que les migrants sont des humains qui pensent et qui revendiqueront un jour plus ou moins proche, à juste titre, leur identité culturelle. Rien à voir avec des boulons, du lait ou de l'outillage...

 Quand on parle intégration au marché du travail, la question devient encore plus glissante chez nos voisins germains…d’abord, parce que les profils des migrants ne correspondent pas aux besoins….je passe sur le fait qu’elle est majoritairement masculine (75% et Marine Le Pen en France,  est dramatiquement à peu près la seule à évoquer cette question) et que cela risque de poser beaucoup de déséquilibres à terme, qu’elle est plutôt jeune et peu formée (2/3 n’ont strictement aucune qualification, avec une proportion importante de jeunes qui ont vu leur scolarité perturbée par des problèmes de guerre ou de violence)…seuls 13% auraient un diplôme universitaire…l’effort de formation va donc être Kolossal, avec des gens comme les érythréens qui parlent des dialectes, pour lesquels on ne trouve pas de traducteur…

 Ensuite, il faut loger ces gens…il vient d’arriver 3 000 réfugiés à Hambourg, une ville, plutôt franchement à gauche (SPD + Green + Die Linke = environ 70 %), où le manque de logements est majeur….alors, depuis hier, la municipalité a décidé de réquisitionner de force, contre l’avis des propriétaires, tous les logements commerciaux  vacants….autant te dire que cela commence à gueuler, là haut...

 Je passe sur la Turquie et la Grèce qui font du chantage à l’UE pour prendre des mesures, afin de fermer le robinet aux frontières, style donne moi des milliards ou je ne bouge pas.

 

europe

 

Pas simple et pas seulement une affaire humanitaire...

Les commentaires sont fermés.