Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2015

La solution radicale

cop21

Parlons de la COP21…enfin essayons, j’ai un peu de mal avec ce sujet…non pas que je remette en doute les prévisionnistes, mais je n’ai pas grande confiance en l’homme…quand je voies que la CGT EDF profite de la COP pour rappeler à Hollande qu'il ne faut pas privatiser la production hydraulique et stopper la production nucléaire....

Car le dilemme est intenable,  et prévoir à long terme, en ayant toutes les chances de se planter, parler d'accord historique, relève de la récupération électorale la plus pure... si on veut réduire vraiment les gaz à effet de serre et stopper la pollution, il faut cesser d’utiliser toute forme d’énergie et arrêter toute activité humaine…taratata avec les énergies vertes…une voiture électrique, ça consomme, donc ça pollue quelque part, genre batterie + recharge…des panneaux solaires, des éoliennes, il faut les fabriquer, tout comme des ordinateurs de plus en plus intelligents qui contrôleraient nos consommations (ou des nouveaux compteurs par exemple)....pour produire tous ces joujoux, il faut détruire quelque part nos sols, extraire des terres rares, du lithium, etc…enfin, plus on est, et plus il faut se nourrir…et là, c’est toujours l’enfer, même avec les idées géniales du gourou Pierre Rahbi, qui court toute la jet set qui se l'arrache, de gala en soirée privée, comme le rapporte Vanity Fair ce mois-ci, pour soi disant porter la bonne parole, avec ses sandalettes et ses grosses mains cagneuses (géniââl, comme dirait Marion Cotillard qui ne lâche plus le Maitre ardéchois)…

Non, quand on sait qu’en 2050, on sera en gros 5 fois plus sur cette Terre que quand je suis né, qu’en plus, la grosse partie de cette population ne saura pas quoi faire de sa vie, vu que des robots feront le gros des jobs, qu’il faudrait limiter nos déplacements, ne plus se chauffer, si possible manger très peu, qu’on accusera le voisin de  détruire la planète ou d’élever la température, et que tout le monde n’aura pas le niveau pour créer de nouveaux outils, je ne voies qu’une solution…

Si l’homme est la première source de problèmes, tu voies où je veux en venir, soyons réaliste…

On a le choix entre une bonne vieille guerre, des solutions biologiques en amont ou l’euthanasie de masse programmée en aval pour les plus faibles…à moins que la nature ne choisisse pour nous...

Complètement con, ma chronique…ben réfléchis…

Les commentaires sont fermés.