Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2015

Quand un peuple a un défi, ça change beaucoup de choses

3312673552.jpg

Ah, ces allemands, ils n’ont pas fini de nous étonner…alors que sous Merkel, en dix ans, le chômage a été divisé par deux, alors que nos voisins se sont lancés dans une politique d’accueil des réfugiés (au moins 500 000 par an pour les années à venir), voilà maintenant le temps de l’intégration…

On peut le faire, on doit le faire, disait la Chancelière en septembre…voici donc venu le moment du « On va le faire »…tout le Gouvernement est sur le pont…on ne se perd pas avec des histoires glauques de déchéance de nationalité ou dans des discussions sans fin sur la CSG, en Allemagne, on a d’autres chats à fouetter…. la Ministre du Travail a annoncé hier 100 000 emplois pour les réfugiés….des emplois à un euro…à un euro ? J’entends nos gauchos dénoncer l’esclavage, hurler au nom des droits de l’Homme, manifester au nom de l’égalité…mais non, imbécile, en échange de travail, on offre gite et couvert aux réfugiés, c’est un investissement qui devrait booster une économie ralentie par des exportations en berne, qui devrait relancer la consommation intérieure et faire baisser encore un peu plus le chômage pour tout le monde…car ouvrir ses portes à des immigrants, qui ne parlent pas la langue, qui manquent souvent de formation basique (perturbations liées à la guerre), qui pratiquent une autre religion et n’ont pas la même culture, est un vrai challenge, qu’il faut traiter en mobilisant toutes les intelligences : formation, construction de logements, voire de mosquées, accompagnement, évaluation, etc…car pour Merkel, il n’est pas question de laisser ces gens croupir au fin fond de la Saxe ou dans les faubourgs de Hambourg, les nouveaux arrivants doivent être traités comme des allemands à part entière…ne croyez pas que tout cela passe comme une lettre à la poste, il y a de l’opposition, comme en France, sauf que dans les médias, on n’invite pas tous les matins Pegida ou AFD (les partis d’extrême droite chez nos voisins) pour les écouter baver contre la politique de la coalition, il y a bien d’autres sujets plus importants à évoquer et on met les problèmes sur la table…car on n’hésite pas à remettre en cause le système éducatif par exemple, le bac (trop cher à organiser pour peu d’intérêts) ou les articulations trop complexes entre Gymnasium et filières personnalisées,  il faut être plus efficace, plus adapté aux exigences du moment…bref, ça bouge de partout…même si en Allemagne, 2/3 des citoyens s’attendent à une attaque terroriste majeure dans leur pays dans les mois à venir et que des politiques produisent des discours un peu crades sur l'immigration…mais bon, se focaliser sur un défi, évite de toujours ruminer les mêmes conneries, genre profil des terroristes du 13 novembre qu’on nous ressert tous les jours au petit déjeuner en France, ou analyse fumeuse de sociologues dépressifs ou interview d’un intellectuel de mes deux pour nous causer d’apocalypse…

Chez nous, sur le site de la Voix du Nord, trône une belle photo de Cuvillier recevant Xavier Bertrand dans sa mairie, surement pas là par hasard (genre promesse de subventions de la Région contre je ne sais quel coup tordu orchestré avec Hollande pour diviser la droite et promouvoir le petit assureur de Saint Quentin), un Cuvillier tout fier d’annoncer à ses électeurs la construction prochaine d’un bowling et de deux salles de spectacle ...il faut les occuper les ch’tis tous tristes, qui ne savent pas quoi faire de leurs journées…alors que 6 000 migrants s’apprêtent à passer le réveillon sous la tente à quelques kilomètres de là….elle est belle, la terre d’accueil…

Je fais du France - bashing ? j'aimerai bien qu'on change un peu de registre....un vrai défi à la place de cirque et de jeux, ça change un peu les choses, non ?

Bonne fin d'année quand même....

Les commentaires sont fermés.