Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2016

Conte de fées allemand

Les événements qui ont eu lieu à Cologne laisseront de profondes blessures dans la société allemande et au-delà…Pas particulièrement pour les faits réels, même si environ 500 femmes ont porté plainte pour attouchements, agressions sexuelles et vols, car on ne retient aujourd’hui qu’un viol véritable et encore…

Et c’est là justement que se situe la fracture…De nombreuses femmes ont rapporté avoir fait l’objet d’insultes et d’harcèlements sexistes, de mains baladeuses, de tripotages divers…on a évoqué en Allemagne, le Harcèlement Sexuel Communautaire en Public , une pratique d’humiliation collective de femmes haram ne respectant pas la tradition islamiste et on a remémoré des événements similaires Place Tarhir en Egypte lors des Printemps arabes… « Contes de vieilles femmes», affirme ce matin dans la presse germanique Aiman Mazyek, Président du Conseil Central des Musulmans en Allemagne, rejetant les fautes sur la police,  ajoutant « Franchement, le viol de masse est vraiment un mythe » tout en reconnaissant une culture bien plus macho en général dans les pays musulmans…De la même manière, il remet en cause une planification des actions dans plusieurs villes d’Europe au même moment par l’Etat  Islamique…Pourquoi pas, mais un tel langage bien macho est-il adapté, de la part de quelqu'un qui part ailleurs est consultant spécialisé dans les médias ?

Par ailleurs, la justice a fait savoir hier que les preuves étant trop faibles, il serait probablement impossible de poursuivre les agresseurs pour leurs jeux sexuels…Mettre la main aux fesses à plusieurs à une dame, voire dans sa culotte, alors que la dite dame ne peut décrire avec précision qui était l’auteur et ne porte aucune trace physique de violence ne pourrait donc pas être retenu par la justice…

Déjà les associations féministes manifestent, craignant un retour en arrière du droit des femmes de s’habiller en jupe ou de sortir tard le soir dans des lieux populaires…

On peut rapprocher cela du problème des juifs avec leur kippa…te faire moquer de toi pour ce que tu portes sur la tête et pour ce que tu représentes, te faire insulter ou recevoir des menaces verbales, n’est pas un délit pouvant donner lieu à des poursuites…et pourtant, les juifs se posent de nombreuses questions, se demandant s’ils doivent rester en France et s’ils doivent remettre en cause leurs pratiques…

Ces « violences ordinaires » irrespectueuses sont néanmoins graves… elles laissent des traumatismes profonds, font monter la sauce raciste, et la peur, même si la justice trouve que les faits ne sont pas assez « consistants » et que Mazyek repousse ces insinuations de violence organisées, avec une certaine ironie agacée, parlant de « contes de fées »… Contes de fées ? Drôle de conte sauvage, que de se retrouver considérée comme une bête sur un marché aux bestiaux…Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire, mais cela me laisse songeur....

 

Les commentaires sont fermés.