Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2016

Née à Auschwitz, Angela témoigne au procès d'un garde nazi....

Le Guardian rapporte cette histoire ce WE, d'une femme juive, née en 1944, dans un camp de concentration, à Auschwitz. C'est à l'âge de sept ans, quand on lui a demandé d'écrire son lieu de naissance, que Angela Orosz a appris qu'elle était née à Auschwitz, sur une paillasse. Sa mère est morte à l'âge de 60 ans, en 1992, et c'est à partir de cette date, que cette femme a senti la force de raconter son histoire à un journaliste de Montréal. Elle pesait un kilo à la naissance et elle était trop faible pour pleurer, ce qui l'a sauvée. A l'âge de 71 ans, elle s'est retrouvée il y a une semaine à Dresde, pour témoigner au procès, contre Reinhold Hanning, un ancien garde SS de 94 ans, au nom des 6 millions de juifs qui ne pouvaient plus être là, sans compter toutes les rescapées qui n'ont jamais pu avoir d'enfant. Elle a raconté dans la salle d'audience le 26 février, que ses parents ont été amenés au camp le 25 mai 1944, alors que sa mère était enceinte de 3 mois. Ma mère n'a jamais revu mon père. Quand elle s'est retrouvée devant Mengele, elle a dit qu'elle était enceinte en pensant être sauvée...mais le bourreau lui a dit qu'elle était une oie stupide...et lui a injecté des produits dans l'utérus pour faire des expériences. Sa mère condamnée aux travaux forcés a accouché, sans que les nazis ne le sachent et a caché l'enfant dans sa paillasse...elle était si minuscule qu'elle est passée inaperçue...C'était juste avant Noël 1944...sa mère passant la journée à casser des cailloux en la laissant seule sur la couchette, elle avait la peur au ventre... Cinq semaines plus tard, le camp fut libéré...à l'âge d'un an, Angela pesait 3 kgs et elle a marché à 7 ans...les médecins ne croyaient pas qu'elle vivrait... - Dites nous pourquoi vous avez fait cela ? a hurlé Angela dans le tribunal en s'adressant au garde qui est resté muré dans le silence.... Angela a visité Auschwitz pour la première fois en janvier et a essayé de retrouver la baraque où elle est née...mais à cause des commémorations, tout était bouclé. Je reviendrai, a t'elle dit, pour ma mère, qui a toujours pensé que je vivrai, même si je ressemblais petite à un oiseau sans plume...

11:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.