Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une Retraite Minimum Universelle digne de ce nom pour tous

index.jpg

Proposez une Retraite Minimum Universelle digne de ce nom pour tous à 64 ans par exemple, indexée sur le PIB ou autre paramètre. De plus en plus de jeunes rentrent tard sur le marché du travail et nombreux sont ceux qui auront évolué avec des statuts différents : intermittents, auto entrepreneurs, cumul de CDD et de contrats à temps partiels, j’ai même vu en Province des artisans qui avaient un statut de Salarié Indépendant, se faisant embaucher par un client (une école, une entreprise…) pour une durée liée à un job défini dans le temps (peinture ou électricité par exemple) avec des cotisations à minima. Quand je faisais du bénévolat au début de ma retraite il y avait de nombreux jeunes qui occupaient des postes de bénévoles en attendant de trouver un emploi stable, ou qui cumulaient RMI et petits jobs.

N’oubliez pas les trous de carrière, les temps où une femme -ou un homme) s’arrête pour élever un enfant, les temps de chômage prolongés pour burn out, parfois non indemnisés, etc….

Votre réforme va mettre dans la rue à terme, un grand nombre de personnes, tous ceux qui n’auront pas eu la chance d’avoir été embauchés jeunes dans un emploi unique qu'ils auront jusqu'à la retraite.

Quant à l’idée du simulateur, cela est valable pour des fonctionnaires, dont on peut imaginer que leur nombre va décroitre dans l’avenir. Moi-même qui ai eu plusieurs employeurs et plusieurs statuts dans ma carrière, je n’ai connu le montrant de ma retraite qu’au dernier moment.

Enfin, l’idée d’augmenter les cotisations n’est pas sérieuse, notre pays est déjà à la traine, vu que les entreprises, plombées par des charges trop lourdes, n’arrivent pas à investir.

Les troubles dans le pays sont liés à des grandes angoisses sur un avenir incertain. Il faut rassurer le plus grand nombre et cesser de négocier « pour faire plaisir » à des Fédérations, en s’ arc boutant idéologiquement sur des données liées aux emplois d’aujourd’hui.

Vous citez tous Rocard, faites une Réforme où tout le monde se sent un peu rassuré. Quand on est bloqué dans une négociation, il faut savoir sortir du cadre.

Écrire un commentaire

Optionnel