Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Y'a t-il un adulte dans la salle ? Un scandale politique

transports.jpg

Cette contestation de la réforme des retraites restera dans l'Histoire, comme le Brexit, un scandale politique, où une partie de la population, un tiers en gros, qui, pour protéger ses acquis, est en train de nier l'existence du reste des citoyens, en paralysant le pays

A t-on entendu dans les médias, de la prospective, sur ce que sera l'emploi du plus grand nombre dans les quarante années à venir, fait de contrats précaires, de carrières hachées, de changements de métier ? At-on vu émerger des propositions créatives et innovantes, qui risquent de correspondre à ce que pourrait être le marché du travail  demain, comme une retraite Universelle Minima, sans tenir compte des trimestres, pour ceux qui seront trop précaires  ?

On a entendu des sociologues, des économistes, des militants, des cheminots et des infirmières issus de la Fonction Publique, des syndicalistes, des énarques, des enseignants, bref des gens qui vivent avec des carrières longues, nous expliquer que d'après leurs projections, leur retraites seraient plus faibles avec la Réforme. Mais on n'a pas laissé la parole au privé, aux agriculteurs, aux artisans, aux auto entrepreneurs, à tous ces gens qui risquent de constituer demain l'essentiel de la population et qui ont besoin d'un système universel pour avoir une retraite à peu près correcte.

Je tiens comme responsable devant l'Histoire de la précarité à venir, de leurs enfants, par égoïsme, par manque de lucidité, tous ces fonctionnaires et les médias publiques, qui par idéologie, ne font pas leur boulot . On peut être chercheur, agrégé, Haut Fonctionnaire et être autiste à ce qui se passe autour, par pur intérêt.et par paresse intellectuelle.

Notre pitoyable système éducatif, est surtout une usine à fabriquer de la précarité, rendant les petits français séniles à vingt ans, pour protéger son statut et par refus de tout changement. Les français sont en train de devenir des malades mentaux, bouffés par l'angoisse de l'avenir, par la dépression, par l'incapacité cognitive que les aînés réactionnaires fonctionnaires, leurs transmettent en les plongeant dans la pauvreté à vie.

Du coup, on trouve que la réforme des retraites est complexe et qu'on n'y comprend rien. Évidemment, on essaie de tenir compte de paramètres qu'on ne peut pas figer dans le marbre vu l'incertitude de notre économie pour les années à venir, et en plus, il faut assurer le lien entre les systèmes. Vous avez vu des charts dans la presse vous expliquer tout cela ? Non, on préfère dire que l'on n'a pas besoin de pédagogie.

Quant aux syndicats, qui jouent depuis 83, un jeu trouble vu la fuite de leurs adhérents, ils protègent surtout ceux qui forment l'essentiel de leurs bataillon, à savoir les plus stables sur le plan professionnel.

Quant à la CFDT, elle a toujours joué un jeu opportuniste, pour essayer de se positionner comme la tête pensante de la politique sociale en France. Regarde ce que sont devenus les anciens leaders de la CFDT et tu comprendras ce que je dis. C'est honteux !

Maintenant, brave gens qui galéraient dans les transports, dites vous bien que vous ne passerez pas Noël en famille cette année, avec la mamy de province qui n'aura pas de train.

Ce n'est rien, rien que le reflet de ce qu'est l'état d'esprit de ces dominants intellectuels, que sont ceux qui sont protégés dans leur emploi, et ne connaissent pas l'horreur du vide existentiel d'un licenciement, dans une vie, avec ses conséquences tragiques sur le psychisme, et d'une retraite amputée par cette double peine, que sont les trous dans une carrière professionnelle..

Écrire un commentaire

Optionnel