Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2017

Que Dios nos perdone

que_dios_nos_perdone-5.jpg

Nous sommes à Madrid en 2011 et les Journées Mondiales de la Jeunesse tout comme les manifs des Indignés,  mettent les services de police sur les dents...pourtant le meurtre se moque des agendas et deux inspecteurs de la Crime sont chargés d'nquêter sur d'étranges morts de vieilles dames...

Le fil rouge de ce pur thriller, construit comme une série télé genre Squadra Criminale qui vient d'être diffusé sur Arte, mêle vies privées et frustrations de la police et étude minutieuse d'un psychopathe, le tout dans une société de culture catholique en déclin malgré les apparences, et où il faut taire l'inavouable pour maintenir une sorte d'équilibre social bien fragile.

Le film superbement construit se déroule en deux parties, séparées par une course poursuite assez longue filmée en steady cam au milieu de la foule, une très belle séquence de cinéma.

L'auteur a je pense, voulu dépeindre de manière hyper réaliste et souvent violente, un monde où les plus faibles pétent les plombs, malgré leur boulot, leur statut, leur pouvoir, leur physique parfois séduisant, ne pouvant supporter leur mal être et leurs blessures les plus intimes...

C'est assez dur, certaines images sont un peu difficiles, mais au final, c'est un bon policier

21:31 Publié dans Blog, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : film, cinéma; films