Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2014

Belle France, cher pays de mon enfance

 

DSC02522.jpg

Un pays ne se gère pas comme une entreprise…c’est vrai, pourtant, comme dans les entreprises qui ont du mal à se restructurer, on appelle des consultants à la rescousse quand il ya le feu au lac…en Grèce, au Portugal  et en Irlande, des « men in black » du FMI, de l’EU et de la BCE ont débarqué de leurs grosses berlines à verre teinté,  pour  aider les gouvernements dans leur tâche…cela viendra peut être bientôt en France… on comprend pourquoi nos dirigeants ne courent pas trop pour défendre l’Europe…s’ils doivent demander à l’armée de protéger Bercy ou l’Elysée pour repousser les gauchos et les populistes d’extrême droite à coup de gaz anti-émeute, en étant cadrés par des grosses têtes en costard noir et chemise blanche, qui passent au peigne fin de leur PC portable, tous les comptes de la nation, nos chers acquis sociaux, la bonne dette et la mauvaise, et dictent aux dirigeants leurs recommandations, sans qu’ils aient  possibilité de discuter, on imagine assez bien leur manque de motivation. On semble préférer laisser monter le populisme ou on se répète en haut lieu qu’il faut laisser le temps au temps.

 

berb 003.jpg

 

Certes, le populisme gagne tous les pays d’Europe. En Angleterre, on débat du salaire minimum (mais on reste, y compris chez les travaillistes, prudent sur la manière de faire pour ne pas plomber les entreprises), en Allemagne, on manifeste contre des extractions de minerai en tous genres et les forêts d'éolienne qui défigurent les schönes Dorfers pour mettre en place la transition écologique, et je passe sur les envolées lyriques de Beppe Grillo…même en Suisse, le peuple, qui a peur de manquer et de se faire prendre le pain par des français qui fuient leur pays en faillite, n’ose pas mettre la salaire minium à 3200€ pour ne pas étouffer sous  les mouches à merde tricolores qui arrivent de partout, et veut renforcer les peines contre les pédophiles…

 

DSC02310.jpg

Mais en France, le mal est plus profond…peut être que la France est trop belle, avec ses vertes campagnes, ses villages classés, ses plages où l’on aspire à se vautrer, ses montagnes que l’on adore escalader …nos voisins nous envient, et les pays du nord de l’Europe rêvent de finir leur vie près des bastides de Dordogne, alors…du coup, on vit sur ses acquis, on profite du patrimoine, on pense que cela va durer toujours, un peu comme un photographe qui n’aurait pas vu venir la révolution numérique et qui aurait tardé à recycler son magasin en espace informatisé pour travaux personnalisés sous Photoshop et autres outils de traitement d’images.

 

IMG00063.jpg

 

A Paris, on refuse les tours et les grands travaux d’urbanisme, pour conserver une ville décor de cinéma pour films de Woody Allen …on Province, on réforme à petits pas, on pense que la bonne cuisine française de mamy, un peu lourde, entre beurre et graisse doie, ne disparaitra jamais, que mettre des géraniums au balcon suffira à modeler l’habitat de demain, et que brocantes  et vide-greniers, sont de bien saines occupations pour meubler la ferme auberge qu’on tarde à retaper…

 

DSC00048.jpg

 

Il va falloir passer en force…ou se résigner à mourir à petit feu…l’Europe est une opportunité, il faut lui redonner du pouvoir, car elle seule peut nous sauver….sinon, on continuera à avaler des médocs ou des pintes de bière, pour oublier notre lente descente aux enfers…en regardant les papillons  voler, mais avec les grillons comme compagnon, quand même…

Les commentaires sont fermés.