Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2014

Des élites, des seigneurs, des nabots...

 

Je vais faire mon petit JF Kahn, même si mon discours peut passer pour un texte populiste : le problème de ce pays, c’est l’incompétence ou l'état d'esprit de la plupart de nos élites, et de la mentalité quasi féodale qui règne encore trop dans une France censée être rentrée dans le XXIème siècle…

Deux exemples : l’affaire minable de Proglio à EDF, avec sa « danseuse »…j’ai travaillé comme consultant en 2000, sur un projet majeur pour l’entreprise électrique. Il y avait là divers cabinets, dont le profil est proche de celui d’Atlantis Consulting, avec une bonne centaine de consultants, un mixte de  jeunes diplômés BAC + 5 minimum et des séniors dans mon genre ayant roulé leur bosse…

Le patron du projet des sous traitants externes était un grand patron de l'interne, détaché pour la circonstance, missionné, un polytechnicien qui avait piloté le démarrage de centrales nucléaires, un baroudeur, qui n’avait peur de rien, une sorte de général d’armée…il choisissait les fournisseurs, avec de jolies célibataires jeunes, également en fonction de leur profil…physique, et leur proposait assez vite un marché : tu couches et je me débrouille pour te trouver  un contrat qui te fera obtenir de la promotion dans ta boite…ça marchait… souvent de suite, mais parfois, pas du premier coup, néanmoins, il arrivait toujours à ses fins... le pire c’est que ces jeunes femmes douées et brillantes, racontaient leur aventure sur le plateau open space, en sortant du bureau du chef, rouge et ébouriffées, car tout se passait dans le bureau, à l’arrache, avec vue sur les tours de la Défense…la chose s'est produit un certain nombre de fois...après, plus personne n'y faisait attention ou chacun  ricanait dans son coin...

Dans un autre registre, dans une assez grande  commune de gauche du nord de la France, on vient de valider les comptes de l’exercice passé, vu le changement de maire…les comptes sont à l’équilibre, même en excédent,  mais quasiment rien n’a été fait  dans une commune qui se trimbale avec plus de 20 % de chômage, à part rénover une crypte et quelques espaces verts…le maire, également ministre en exercice est fier de cette gestion de bon père de famille, on croirait une association de pêche à la ligne…en cause, la formation de ces élites qui ne se recyclent pas et le système, basé sur du management là encore bien trop dirigiste, une gouvernance de mâle en excès de testostérone, avec des conseillers municipaux qui ont plus de bonne volonté que de véritables compétences de leader, dont ce n'est pas le métier d'origine et qui se plient aux désirs sans limites du boss, qui sait promettre des petits avantages en échange de bons services et qui assure sa ré élection à coup de clientélisme, ayant main basse sur tout…

Et je pourrai en tartiner des pages et des pages, tous secteurs confondus, public, privé, média, etc…
Alors, on s'étonne de Bygmalion, des fausses factures, du budget non contrôlé ? Mais en France, bien trop de boites, de partis, de journaux, de mairies, ont des patrons qui régnent sur leur troupe silencieuse (qui s'exprime ensuite dans des manifs, facile), avec des méthodes proches du film "Le loup de Wall Street"...au fait, à droite, on attend avec impatience le retour de Sarkozy, on veut un homme providentiel, un Bonaparte...pas mal dans le genre...

Pendant ce temps, le Front progresse…il progresse parce que le peuple ne sait souvent plus quoi faire pour faire entendre ses cris et sa peine….mais le peuple, il pourra aussi faire autre chose que de s'en remettre à des personnages plus que douteux...question de culture, désespéré...

 


 





 

 

 

Les commentaires sont fermés.