Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2014

L'école "un élève par professeur"

Allez, on va sortir un peu des sujets polémiques qui ne manquent pas, de l’accident de Bretigny aux intermittents, en passant par la conférence sociale de pépère qui pique du nez…

Je vais vous parler de New Learning…d’abord, qu’est ce que c’est ? Un Master existe à l’Université de l’Illinois…son objectif ? Donner aux enseignants des outils, des méthodes, des moyens de créer un environnement plus attrayant pour les élèves que les formes traditionnelles de relation prof-élèves…ajoutons que l’intégration des nouveaux médias et des nouvelles technologies fait largement parti du dispositif.

Le plus facile pour me faire comprendre est peut être de prendre un exemple, à savoir ce qui se passe au MET, aux Etats Unis

L'école Met, à Providence, (Rhode Island, le plus petit des états avec un million d'habitants, pas très loin de NY), est une école non-traditionnelle qui a été un tel succès qu'il est devenu un modèle pour l'ouverture de nombreuses écoles similaires à travers les Etats-Unis. Ouvert en 1996, le Met est une filière financée par l'État et par la formation professionnelle, avec une formule « un élève à la fois »

Ses élèves sont majoritairement hispaniques, noirs et du centre-ville. Il n'y a pas de classes en tant que telle, par contre, chaque élève a un plan d'apprentissage négocié, fondé sur ses  intérêts et ses passions. Le Met est fondé sur l'idée que les petites écoles sont mieux, et que les élèves s'engagent plus si l'école ne se limite pas à la salle de classe. Un étudiant typique Met passe beaucoup de temps hors de l'école (deux jours par semaine avec des mentors de la communauté, qui se rapportent à leurs passions dans le monde réel). L'étudiant peut travailler dans un hôpital, une boulangerie, ou un cabinet d'architectes, par exemple. L'approche radicale de la Met s'applique également à la structure physique de l'école. L'idée s'est répandue depuis,  plus d'écoles ont été établies qui appliquent les mêmes principes, sous l'égide de la Big Picture Company sans but lucratif:

Pour sortir des débats un peu dépassés à mon avis, sur les notes à l'école, et pour redonner souffle à l'apprentissage, sachant que je doute beaucoup de nos grandes tables rondes Gouvernement-Syndicats, cela serait bien de s'inspirer de ce qui se fait ailleurs...on pourrait aller plus loin dans l'alternance qui existe déjà, par exemple et améliorer le système.

Sauf que, pour reprendre les mots d'un partenaire social, la France est la France...Pour faire un parallèle avec l'informatique, quand il n'est plus possible de faire évoluer un système d'exploitation avec des mises à jour et des versions, on change radicalement de logiciel de base...nous, on est prisonnier de notre socle et de nos manières de faire...la France est un pays qui ne peut pas, et ne veut pas changer son socle, son logiciel de base...alors, ben, continue, à foncer dans le mur con.....

Nota : On peut suivre le cours en ligne "New Learning" gratuitement sur Coursera

Les commentaires sont fermés.