Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2015

La montée en puissance de la communication militaire

 Quand on survole la presse française et étrangère, on est saisi par la place de plus en plus importante accordée au militaire…pour la France, cela va des reportages sur le Charles de Gaulle posté au large du Bahreïn à l’inventaire de nos  têtes nucléaires…je passe sur les campagnes de recrutement de l’armée, qui envahissent les panneaux publicitaires parisiens et qui arrosent les particuliers avec leurs mails « Engagez-vous »…

 9057d5cf8b108d2030d710b2734b2241.jpg

  En UK, le nombre d’articles consacré au militaire par le Guardian est important ce jour…cela va d’un billet, assez intéressant rappelant que l’Europe n’est pas prête à lâcher la Grèce, « également pour des raisons militaires », puisque dans les dix dernières années, il a été vendu à ce pays des moyens considérables, en particulier dans le domaine aérien…un rapport de l’UE montre que les achats grecs  en aéros et drones, atteignaient dans les années autour de 2006, un montant quasiment aussi important que celui de l’Allemagne…donc pas question de voir la Grèce quitter l’UE, surtout quand on sait que Tsipras est courtisé  par Poutine…

 On trouve également en Head Line un texte, rapportant toutes les difficultés psychologiques vécues par les pilotes de drones et leurs coéquipiers, tenus de passer de longues heures à surveiller des espaces souvent peu passionnants (désert, habitations en attendant des mouvements, etc…) et parfois rapidement plongés dans l’horreur, qui consiste à assister sur un écran, à des milliers de kms,  à, par exemple, un spectacle très traumatisant de  soldats fortement mutilés par une attaque suicide, en attente de secours.

Le Guardian publie également une note de 2012 des services secrets israéliens vers Netanyahu, révélée par un Leaks, sur les avancées de l’Iran en matière d’arme nucléaire.

A ce propos, Harvard vient de débuter hier un MOOC très particulier « Central Challenges of American National Security, Strategy and The Press ». Ce cours, totalement open, est destiné à expliquer comment les Etats Unis fixent leurs priorités et définissent leur stratégie : relation avec l’Iran, Etat islamique, Chine…

 

1024px-Barack_Obama_attends_a_briefing_on_Afghanistan_in_the_Situation_Room_of_the_White_House.jpg

  Le cours, constitué de vidéos (avec des extraits d’émissions) et de très nombreux rapports et documents issus de la presse et du Gouvernement américain, est animé par des experts de Harvard, dont l’un est le correspondant du New York Times pour la Sécurité des Etats Unis. Le cours est fait d’études de cas, destinées à vous mettre dans la peau du Président des Etats Unis, en vous invitant à des simulations de sessions dans la Salle de Crise de la Maison Blanche. Le but du jeu est bien sûr de communiquer, en vous faisant participer à la réflexion, qui mène aux grandes décisions de la Politique étrangère des US…comme par hasard, le premier cours de cette semaine porte les relations avec l’Iran et sur l’évaluation des risques liés à l’utilisation de l’uranium à des fins militaires. Il faut aller au-delà des simples révélations de Wikileaks et donc, on vous guide méthodologiquement pour vous placer dans le point de vue de vos interlocuteurs : Iran, Israël, Palestine, Emirat, etc…, vous expliquant en particulier, comment définir la fameuse ligne rouge à ne pas dépasser, et à penser aux types de représailles que vous pouvez mettre en œuvre de manière crédible.

 Bien évidemment, si vous avez un point de vue original, vous êtes fortement encouragés à participer aux différents forums…

 C’est fort…on sent que nos gouvernants sont prêts à dépenser beaucoup d’énergie et à débloquer beaucoup de moyens pour nous convaincre de la position à adopter, en matière de défense…

 Ah, nous ne vivons pas dans un monde de  bisounours…et cette montée en force de la communication militaire n’est sûrement pas gratuite….

 

Les commentaires sont fermés.