Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2015

Dessine moi un mouton...noir !

Je me souviens quand j’ai eu la chance de prendre mes premiers cours de dessin à l’Ecole Nationale Supérieure des  Beaux arts de Paris (en auditeur libre, c’était beaucoup plus facile d’accès il y a quinze ans qu’aujourd’hui), un vieux  prof en fin de carrière, nous disait quelque chose du genre « je ne veux pas des beaux dessins ressemblants, je préfère que vous exprimiez quelque chose, même si c’est  maladroit »

 

schuable.png

 

J’ai toujours cela en tête et j’essaie toujours de mettre en pratique ce conseil. Comme j’ai aussi suivi également il y a longtemps, un cursus complet de morphopsychologie, je me suis amusé à représenter les deux ministres des finances qui s’affrontent, se détestent et se haïssent parfois, mais semblent aussi toujours prêts à en découdre, ne voulant surtout pas perdre et rompre le dialogue,  car tous deux sont visiblement intelligents, à savoir Varoufakis le rocker grec, amoureux du cuir et de la moto, économiste et mathématicien connaisseur du marxisme sur qui il a planché pour sa thèse, un prof d’université qui a fait le tour de la planète mais sans expérience politique, et l’austère Schäuble, le vieux briscard allemand expérimenté de 73 ans, dauphin de Kohl, juriste d’origine et lié à l’Eglise Evangélique Allemande…

J’ai donc commencé mes dessins en traditionnel, au fusain, et après scan, j’ai terminé à la palette graphique, en apportant des retouches avec photoshop…

 

varoufa.jpg

 

Ce qui m’impressionne chez Varoufakis, c’est son regard vif, son côté joueur,  pas super fiable mais très malin, dont la mâchoire et la bouche laissent apparaitre de mon point de vue, de la perfidie et de la ruse…sexuellement, comme l’ont souvent noté les médias allemands, le bas de son visage dégage de la puissance et une hyper virilité, accentuées par sa coupe de cheveux. Ce n'est pas un révolutionnaire, loin de là, un excellent théoricien, probablement, mais peut être pas assez pragmatique et solide face aux difficultés qui l'attendent. Tiendra t-il le choc ?

 

grèce,allemagne

 

Inversement Schäuble me parait avoir une apparence de bon grand père, sauf que ses racines, son histoire, son environnement, le relient pour moi, à quelque chose de plus sombre, c’est pour cela que j’ai accentué les contrastes et les noirs sur fond blanc, et que j’ai mis du vert en arrière plan, le vert étant le symbole d’une certaine instabilité, toujours un peu porteur de valeurs démoniaques et maléfiques…finalement, plus je le regarde et plus je me dis que qu’il aurait même un côté un peu bourreau avec son regard qui tue et ses lèvres fines, le genre de mec glacial, frustré un peu pervers, aux pulsions violentes mais toujours contenu, qui peut se révéler être capable de te faire parler contre ton gré (nous afon les moyens de vous faire parler), puis d'en rire très fort...une biographie allemande le décrit comme un homme très dur, qui malgré son handicap lié à une tentative d'assassinat refuse tout apitoiement, mais qui paradoxalement serait assez destructeur….un gentil qui pourrait devenir redoutablement dangereux ? A moins que son âge ne joue contre lui...

C’est complètement suggestif et peut être complètement raté…mais cela m’amuse de vous le faire partager…

Dernière minute : Die Welt rend une sorte d'hommage ce matin à Varoufakis "juste avant l'échec, récit autour d'un esprit vif, un scientifique trop loin des réalités"...ses heures semblent comptées au Gouvernement Grec, où les photos glamour de Paris Match pourraient servir de prétexte...pas assez radical pour Tsipras, d'après le journal allemand, qui se serait surtout servi de lui pour attendre, lui aurait caché des éléments, et aurait déjà dans la manche des remplaçants plus durs....à mon avis, Grexit est pour bientôt, vu qu'il n'y a plus un rond dans les caisses...restent à en définir les modalités pour que ce soit le moins douloureux possible !
Les partisans de la sortie de l'euro vont dramatiquement pouvoir voir à quoi cela ressemble....

07:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grèce, allemagne

Commentaires

C'est très réussi !
En tout cas, je suppose que comme moi, tu as hâte de savoir comment tout cela va se terminer. C'est un cas d'école mais il n'en reste pas moins qu'une dette ne peut pas être rayée d'un simple trait de plume.
Les choses sont simples : soit Tsípras mange son chapeau et se met à dos tous ceux qui ont voté et cru en lui, soit il fait ce qu'il a promis et la Grèce doit sortir de l'UE, ce qui ne résoudra en rien ses problèmes, au contraire même (ne serait-ce que les aides qu'elle ne recevra plus au titre de la politique agricole commune et tant d'autres...)
A suivre !

Écrit par : Loïc | 15/03/2015

Les commentaires sont fermés.