Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2015

Tout est confus, mon bon monsieur

 

grèce,politique

Tout est confus, mon bon monsieur…ces élections qui nous nous laissent rêveurs, ces allemands qui après s’être pris pour les maîtres de l’Europe, nous font des gros complexes et voudraient bien aider les malheureux grecs qui n’ont plus rien à manger, pour montrer qu’on peut être austère, mais avoir bon cœur…on peut être protestant, sans être des SS pour autant, merde à la fin, d’ailleurs tiens, on va leur en filer du pognon, aux grecs, tu verras bien si on des salauds … oh, oh, doucement bonhomme, disent les vieux allemands, sauf que les grecs ont de meilleures conditions de pension que nous et qu’un vieux en RDA touche autant en moyenne qu’un gars du Péloponnèse, soit environ 1100 € par mois, alors Mutti, tu lâches rien avec ce requin de Tsipras cet après midi, et puis on le voit en France et en Espagne, l’Europe n’est pas vraiment prête à basculer dans les extrêmes, alors, les grecs dehors !!!

Ces grecs, un peu largués justement et à court dans tous les domaines, qui s‘en prennent aux Hauts Fonctionnaires de Bercy de l’IGS (un service dont la mission bien ambiguë est entre autres,  d’effectuer des prestations, à la demande du PM, auprès de membres de la CE), qui auraient cautionné la toute nouvelle Secrétaire Générale du Trésor grec, chargée de faire la chasse aux mauvais payeurs des impôts et taxes, ainsi que le Vice Ministre des Finances chargé lui aussi de lutter contre l’évasion fiscale…le problème c’est que tous les deux ont été préalablement managers dans des très grosses boites de consulting, connues pour leurs bons conseils >>> en évitement fiscal…Ca vaut le Varoufakis, qui se fait photographier sur sa terrasse par Paris Match, devant l’Acropole….

Et Moscovici, même l’autre guignol de Montebourg, qui devient Vice Président d’Habitat, pas sérieux les gars, votre double langage….

Fleur Pelerin, au Salon du Livre, passe la moitié de son temps au stand de la BD, avant de se jeter sur le dernier Fred Vargas, un auteur qu’elle adore…tout fout le camp, même la culture….

Ah, mon pauvre ami, on ne peut plus avoir confiance en personne, avec les fils qui s’en mêlent en plus…c’est la grande décadence, comme dirait Onfray, la fin de notre civilisation…. Onfray, lui qui est l’un des intellectuels le plus présent sur les médias,  coure les plateaux télés, pour parler de son dernier livre, où il évoque son père qui fuyait le bavardage et qui lui aurait transmis les vertus du silence…un peu paradoxal, il a du se planter quelque part le père…

Et Bedos, le fils, qui avoue sur le divan de Fogiel, qu’il a du mal à exister, vu qu’il a passé une jeunesse dorée avec un papa engagé contre la droite, qui organisait de grandes fêtes où le champagne coulait à flot, avec tout le gratin des artistes et des intellectuels de gauche (Barbara, Roda-Gil, Sagan, etc…) qui défilaient le WE à la maison, qui lui ont mis dans la tête que sans notoriété et sans projecteurs, la vie ne valait pas la peine d’être vécue…

Et le fils Glucksman qui s’en prends à la génération 68, pas mal non plus, tout comme le fils Tesson, l’aventurier sans un sou, qui se demande ce que veut dire déraper ( cela veut dire, qu’il y a une route, mais qui trace la route ? interroge t-il) quand son père s’en prend aux musulmans qui amènent « la merde en France » …

Non, laisse tomber vieux, les convictions, les idées, la gauche, la droite, tout ça, c’était bon pour papy…alors transmettre des valeurs, pas simple…du coup, les français, dans l’isoloir, ils savent plus quoi faire de leurs bulletins « putain, lequel je mets dans l’enveloppe »….dur, dur de choisir, hein, avoue…

Les commentaires sont fermés.