Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2015

Pas de pitié avec les extrèmes

 

politique etat

Isoler les extrêmes…j’y crois de plus en plus…isoler l’extrême gauche, les frondeurs, les radicaux, les écolos de la vraie gauche, Mélenchon et tout le tintouin, ne pas accorder trop d’importances à leurs dégueulis, leur révolution, leur aspiration au Grand Soir…ces gens là sont intraitables…regarde Syriza, "ce régime néo fasciste, corrompu et égoïste"*, lis la presse allemande, l’article de Quatremer sur son blog, c’est un mélange de manipulation autocrate et de démagogie…à part faire pression comme le font Merkel et les Institutions en ne les lâchant pas d’une minute, et en surveillant de près tout ce qu’ils publient, leurs comptes, leurs déclarations, leurs décisions, il n’y a pas à faire confiance à des gens comme ça.. et heureusement que l’Europe existe, on ne le dit pas assez, mais c’est un bel exemple qui montre qu’aucun état membre ne peut se mettre à faire élire un dictateur, un régime fasciste en toute tranquillité…l’extrême gauche te dirait, ben justement, cela prouve bien qu’on n’est pas libre et qu’on est sous tutelle…moi, je dis tant mieux même si cela n’est pas parfait loin de là….quelle décision humaine est parfaite ?

 

politique etat

Probabilité faillite grecque

 

Je peux recommencer le même discours avec l’extrême droite, c’est évident que nos libertés sont là aussi plus que menacées, tout comme notre économie, notre paix sociale, notre éducation, etc…

Non, pas de pitié avec les extrêmes et pas de compromis, je suis sur ce point en accord avec Sarkozy  !!!!

Image : Ekathimerini (presse grecque)

* Citation d'un des nombreux commentaires de  grecs en colère sur internet.

Commentaires

Et Viktor Orbán, qui est en train de mettre en place une quasi-dictature au sein de l'Union...on n'en parle pas...

Écrit par : Loïc | 25/03/2015

Les commentaires sont fermés.