Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2015

Ca crache sur le crash...

 

avion

Une malédiction internet ? comme dirait Finkielkraut…peut être, en tous cas, avec le crash du Barcelone-Düsseldorf, le web a encore pété les plombs…

Cela a commencé avec Guillon, l’humoriste vraiment de moins en moins drôle (l'a t-il été un jour), qui se demandait sur Twitter, si c’était la saison 2 de Dropped sur TF1..puis quand fut révélée l’histoire, on s’est déchainé de tous côtés : d’abord pourquoi une révélation venue d’Amérique ? On nous cache des choses ? On ne veut pas nous dire que c’est un coup des muslims à cause des élections, on nous dit qu’il a 28 ans mais il en a 27, les low cost font des économies sur la formation...ah ces germains, ils n'ont pas de coeur…même le très sérieux  Wall Street Journal semble régler ses comptes avec l’Allemagne « un nom bien allemand », (pas très halal comme dit l'autre),  soulignant l’écart entre la formation du jeune homme et sa passion pour  le planeur de compétition …

Avec le web, des études ont déjà prouvé que tu peux toujours trouver quelqu’un de d’accord avec toi...l’enfer, c’est les autres, alors, quand ils sont des millions, tu imagines…

Moi, je partage quand même un peu l’avis de Die Welt de ce matin, qui trouve que l’histoire est quand même très bien bouclée, avec trop de détails, comme le souffle et la condition physique du co pilote….c’est du storytelling, très bien écrit…et le journal conservateur de se poser quelques bonnes questions « on va trop vite » « attendons la suite de l’enquête avant de formuler des hypothèses et des condamnations définitives » « Il y a déjà eu des cas dans lesquels les procureurs voulaient limiter les dégâts possibles d'Airbus “…

Eh oui, songe à la vie à venir des parents d’Andréas….et si la version donnée n’était pas la bonne ?

Alors Internet, « Un immense cloaque où les sphincters de la liberté ne cessent de déverser leurs productions innombrables » comme dirait le philosophe académicien…

Peut être, à moins que ce soit la nature humaine, assoiffée de cirque comme à la vieille époque romaine….rien ne change, mon bon, rien ne change...

Les commentaires sont fermés.