Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2015

Sortir du hamac pour une autre politique

 

bonds_390_0501.jpg

Cela vous plait de voir la France s’enfoncer tous les jours un peu plus ? Pendant ce temps là, les "gros" se goinfrent toujours plus à la Bourse (ou stressent avec ces putains de grecs qui jouent avec leurs nerfs, perdant parfois de grosses sommes pour les regagner ensuite), profitant de ces peuples endormis qui les regarde jouer...

A vrai dire, je crois qu'il y a quelque chose de pragmatique la-dedans, car l’attitude passive qui consiste à lire tous les matins dans son journal préféré les affaires pour alimenter les conversations sur Twitter, ou à écouter Bourdin jouer au fleuret avec ses invités comme on assisterait à un match de boxe, ou passer une soirée à applaudir Sarkozy dans son show, comme on irait voir Guillon ou Nicolas Bedos, sont les positions les plus tranquilles, celles qui évitent de s’engager, de gêner les puissants, et de toute évidence, les moins épuisantes.

 Pourtant, je pense  que la France a besoin de bien plus que cela, pour changer en profondeur, pour sortir de la déprime collective (on sait tous qu’on va à la baille, mais on fait de la comédie, en attendant que cela vienne) et faire face aux défis qui devraient nous mobiliser : environnement, école à refonder, formation permanente à construire de manière enfin sérieuse, santé, pollution et alimentation, entrepreneurs à accompagner, etc…en s’appuyant sur la révolution numérique, au lieu de faire la moue avec je ne sais quel vieux sociologue ou chercheur cacochyme, qui trouvera toujours une bonne raison pour résister au changement.

 Attali, qui sait depuis longtemps que nous devons modifier nos références,  propose France2022, à travers un site, pour construire un socle de propositions sur tous ces sujets, afin d’éviter que nos politiques de métiers ne nous rabattent les oreilles avec leur programme de mensonges et de propositions simplificatrices, afin de dépasser les clivages d’une autre époque, alimenter le débat et pour redonner du sens au politique.

 Car il n’y a aucune raison pour espérer que cela se passe autrement en 2016 qu’aux élections précédentes ; on retrouvera les mêmes, avec un nouveau nom pour camoufler les loups sous le tapis, qui nous bombarderont à nouveau avec leur communication toujours plus tapageuse.

C’est du 50/50, comme on dit en communication justement, on a donc les politiques qu’on mérite et quand je lis dans un quotidien de province un interview du député du coin qui n’a comme seule proposition que de faire vivre « simplement » ses citoyens sans trop bouger pour ne pas augmenter les impôts locaux, je crois que ceux qui glisseront un bulletin pour ce bonhomme , qui saura trouver aux prochaines élections les bons mots de fraternité et d’égalité qu’ils ont envie d’entendre, en vantant les emplois qu’il aura sauvé à grands coups de manipulation, je crois donc que ses électeurs ne seront que des irresponsables…c’est méprisant et c’est dur ? Oui, mais comment faire pour secouer le cocotier pour faire sortir le peuple de son hamac dans lequel il est affalé en commentant la chute…

Les commentaires sont fermés.