Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2015

Ah, la France....

 Dans la presse étrangère, ça balance et la Grèce est le prétexte à des règlements de compte bien plus profonds entre européens.

 Dans un long interview donné au Guardian, Varoufakis, qui peut être poussé dehors, a eu, en tous cas, le mérite de quitter le bateau au bon moment, ne comprend pas bien Tsipras et son remplaçant, qui de son point de vue, s'est laissé prendre au jeu pervers des allemands et de l'ex troika, car pour lui, il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs, à savoir lâcher avant d'avoir des garanties sur l'étalement de la dette.

 Il en profite pour égratigner les français, qui tiennent surtout à l'euro pour sauver leurs banques, et qui ont beaucoup à perdre avec un Grexit...Les français, Schauble, d'après Varoufakis toujours, il n'en peut plus...il ne les supporte plus...

 Peut être pas tord, la France est en effet mouillée jusqu'au coup dans le merde grecque..

 'euro, c'est Mitterrand et Delors, qui passe par la Suisse, pour essayer de défendre son point de vue...L'euro, qui n'aurait jamais du voir le jour avec une Europe non fédéraliste, comme le rappelle Die Welt, a été voulue par les français contre les mises en garde de tous les européens, qui trouvaient le pari fou...

 L'entrée de la Grèce ? Souvenez-vous de Jospin et de la petite bande qui proclamait partout que sans la Grèce, fondatrice des Humanités, il n'y avait pas d'Europe équilibrée...et basta pour les objections des allemands à l'époque, qui avaient des doutes sur l'économie de la Grèce, la France a mis tout son poids pour faire adhérer le pays ami de la philosophie à la monnaie unique, jouant à la grande dame quise moque bien des basses questions d'argent...

 Qui a rempli les caves des grecs avec des armes, à grand coup de magouilles ? Les français...

 Qui encore aujourd'hui, soutient Tsipras et utilise le double langage ? Encore les français...

 Il n'en peut plus le boche dans son fauteuil roulant...ces français, il faut leur donner une leçon et la Grèce va servir à les mettre au pas...et ce n'est Moscovici ou Lagarde qui vont avoir le dernier mot..

 Bref, on comprend mieux que la presse française fasse profil bas...

 On comprend mieux aussi Fillon qui place ses billes pour se sauver de la merde à venir...La France, une sacré danseuse...

 

Les commentaires sont fermés.