Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2015

La Grèce d'en dessous et l'europe du dessus

 

varoufakis_somber_web--3-thumb-large.jpg

Ah ces grecs, de sacrés loustiques…le journal d’Athènes Ekhatimerini révèle ce matin que l’ex ministre des Finances Varoufakis, avait fait appel à un copain, prof d’informatique aux Etats Unis, pour étudier la mise en place d’un système parallèle de drachme numérique, au cas où la troïka fermerait les banques grecques…un machin programmé sur un ordinateur séparé des circuits normaux à brancher au moment choisi, qui échapperait aux contrôles de la BCE et de toute la clique de Bruxelles, et qui permettrait en interne dans le pays, de fonctionner en attendant mieux, en donnant l'impression au peuple que tout était sous contrôle.

Mais cela était compliqué à mettre en œuvre, vu que les européens ont la main mise sur les ordinateurs grecs…ils ont tenté de pirater tout ça…bref, pas clair et Varoufakis avoue aussi que Tsipras ne lui a jamais donné le feu vert pour aller au bout de son projet.

Aujourd’hui, il dit qu’il niera cette affaire, après l’avoir révélé en off à des journalistes…

Enfin, les histoires avec les grecs sont vraiment compliquées, même s'il est étrange de savoir que Bruxelles écoute tout et a la main mise sur les logiciels des Etats…ce qui est drôle, c’est que chacun, en fonction de ses idées politiques a son interprétation de l'aventure Syriza…les gens d’extrème gauche en France, continuent souvent de soutenir Syriza, qui, pour eux, lutte avec détermination, contre ses chiens libéraux d’allemands et contre la grosse Bertha de Merkel

Ah la politique, un merveilleux révélateur de notre Moi le plus profond.

Les commentaires sont fermés.