Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2015

Image et rétropédalage

 europe,grèce

 

 

Ecrire, c’est prendre un risque…tous les Twitters et bloggeurs savent qu’ils peuvent passer pour un gros naze en un clic et se retrouver catalogué quasiment à vie, comme super beauf par un maximum de gens pour une remarque un peu hâtive, une formulation un peu trop discriminante ou une série de  trois points d’exclamation un peu trop hystérique…

L’image de soi, de son Institution ou de son pays tient à peu de choses. Hier matin à 6H30, je consulte le Temps.ch…Titre d’accroche d’un article à charge sur l’Allemagne : « L’afflux de migrants profite aux patrons allemands »…On sait que la Suisse a besoin de justifier sa politique plus que réservée envers l’immigration, y compris vis-à-vis des réfugiés, en montrant que ses voisins ne sont en fait que des marchands d'esclaves…or, cette même Suisse a aussi tendance tous les matins à souligner l’excellente tenue de son économie, ne manquant pas de rapporter les félicitations de Mme Lagarde pour l’obtention de son très bon carnet de notes…

Problème, ce même jour, la photo de Aylan échoué sur une plage émeut toute la planète et l’Allemagne de Merkel fait plutôt bonne figure à la crise, en expliquant qu'un pays riche doit faire des efforts dans l'accueil des  plus persécutés…à 7H30, hop, la titraille genevoise un peu dérangeante a largement rétrogradée en sous-sous-titre, au profit de l’image du petit turc…Changement de headline, changement d’image …et out la polémique un peu glauque, qui risque de nuire aux petits suisses, soucieux d'apparaitre comme les grands porteurs de l’humanisme et de la médiation pacifique dans le monde...

Idem en Allemagne, où tout l’été, les articles d'auto flagellation se sont multipliés, allant du « Sommes-nous vraiment des nazis » à " Les allemands se comportent-ils comme des sauvages quand ils sont en vacances à l'étranger" .
Evidemment, le but du jeu était surtout de rassurer les lecteurs en démontrant que tout cela n'était que clichés et stéréotypes  … pourtant, ces jours-ci encore en Grèce, The Press Project.gr, un média web alternatif, diffuse le rapport portant sur les 55 privatisations préconisées par le Président de l’Eurogroupe remis à Tsipras, devant être effectuées dans les deux mois à venir en contrepartie des aides de l’UE...le document prouve que la plupart de ces mesures favorisent largement l'Etat Allemand (genre les 14 aéroports les plus touristiques de Grèce doivent être cédés à Fraport, une entreprise germanique majoritairement  détenue par le Public allemand)...je me garderai bien de prendre parti et de porter un jugement, mais les allemands savent qu'ils apparaissent comme la mauvaise conscience de l'Europe...
cela explique  pourquoi ils ont tant envie de montrer à la planète, pour atténuer leur mauvaise image, qu'ils peuvent être le grand frère protecteur des ch’tis réfugiés ...

Nos énarques français, très vieille France, ne sont pas très costauds dans ce domaine... ne croyant qu'à eux même, élevés à l'argument censé touché le cœur pour toujours avoir le dernier mot sur tout, peu sensibles à l'effervescence multi canaux de l'ère numérique, je pense qu'un Juppé ne ferait pas beaucoup mieux qu'un Hollande, qui dans l'affaire des réfugiés, finit par bouger avec un sacré retard à l'allumage.

On peut trouver cela grotesque…n’empêche que cela permet de progresser, et à mon modeste niveau, je peux témoigner, l’image de soi, ça fait réfléchir, quitte à corriger vite fait un truc écrit, affiché ou dit un peu vite …sauf que des fois, c'est déjà parti sur la toile, avec la grosse faute ou une formulation un peu lourdingue,  et toute la journée, tu te dis que tu es vraiment un guignol...sans compter sur ce que tu n'imagines pas, et que les autres pensent de toi...

Image : Salon de coiffure et de manucure aux Etats Unis

 

Les commentaires sont fermés.