Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2015

La réactivité allemande

 

1-format15.jpg

Voir arriver sur ses terres 6500 réfugiés en moyenne par jour, principalement localisés autour de Francfort, Hambourg et Munich, comme c’est actuellement le cas en Allemagne, c’est aussi avoir à gérer toutes sortes de problèmes, qui vont bien au-delà de l’humanitaire.

Ainsi, on commence à voir se multiplier les conflits entre chrétiens et musulmans, conflits qui se caractérisent par des bagarres souvent très violentes qui nécessitent une intervention lourde des forces de police. C’est aussi faire face au trafic, au marché noir, qui se développent toujours dans ce genre de situation.

C’est gérer les questions d’ordre sexuel, puisque les jeunes hommes sont largement majoritaires (3 fois plus d’hommes que de femmes pour la tranche d’âge 18-25 ans)

C’est régler la question des soins. A Hambourg,  un homme de 55 ans, rentré illégalement sur le territoire,  est décédé de graves complications cardiaques, après avoir été promené dans 5 hôpitaux qui refusaient de l’accueillir, parce qu’il n’avait pas d’assurance maladie.

La Chancelière a perdu 5 points de popularité depuis quelques jours, mais sa côte  reste élevée (près de 50 %) comparée au score de nos gugusses, en rappelant  que le problème de VW vient troubler aussi le panorama.

Joachim Gauck, le Président de la République Fédérale Allemande, veut engager un vaste débat sur la question des réfugiés à travers tout le pays, en ne négligeant aucune question, y compris ce qui fâche, déclarant  « Notre cœur est large, mais nous avons aussi nos limites »

L’Allemagne s’interroge aussi sur son marché du travail, de plus en plus à deux vitesses, avec des bons salaires pour les gens qualifiés et un énorme secteur de bas salaires. Un Institut d’Etudes tire la sonnette d’alarme, car cette situation risque de poser de graves dysfonctionnements à terme et il serait bien d’entreprendre des mesures, comme renforcer encore et encore la formation, dans un pays qui fait bien plus que nous dans ce domaine.

Le tout, c’est de rester lucide et d’être vite réactif…des choses qui manquent beaucoup chez nous !!!....cheunou, on balance des missiles, tout en sachant pertinemment que cela ne sert à rien....

Image : Fête pour les réfugiés en Allemagne

Les commentaires sont fermés.